in

La Russie envisage d’installer une base lunaire habitée par des “robots avatars”

Surface Lunaire Crédits : WikiImages / Pixabay

Quelque temps seulement après avoir dévoilé un plan visant à installer une base permanente sur la Lune, le patron de l’agence russe Roscosmos Dmitry Rogozin révélait il y a quelques heures que celle-ci pourrait être habitée par des “robots avatars” contrôlés depuis la Terre.

L’agence russe Roscosmos a un plan : atterrir sur la surface de la Lune dans les deux prochaines décennies. Des centaines de candidatures de futurs cosmonautes prêts à devenir les premiers Russes à se rendre sur la Lune d’ici 2030 auraient d’ailleurs d’ores et déjà été reçues. Si peu de détails ont pour l’heure été dévoilés quant à la teneur de cette grande mission, l’un d’eux a tout de même récemment retenu notre attention. Selon Dimitry Rogozin, cette nouvelle infrastructure lunaire pourrait être gérée depuis la Terre, les opérateurs s’appuyant sur des robots présents sur place.

Avatars

«Nous parlons de créer une base à long terme, non pas constamment occupée, explique l’administrateur interrogé par l’agence de presse officielle RIA Novosti. La base sera principalement gérée par des systèmes robotisés, des avatars chargés d’exécuter des tâches sur la surface de la Lune», poursuit-il. Il souligne également au passage que l’ensemble du projet est plus important que le programme américain Apollo.

lune roscosmos station avatar james cameron
Bientôt une base lunaire russe gérée par des robots ? Crédits : Capture vidéo Nasa

Contrôle à distance

Quant à savoir à quoi pourraient ressembler ces “avatars” lunaires, difficile à dire. On imagine en revanche assez mal des humains parcourir la Lune en se “connectant” mentalement à des “avatars”, comme présenté dans le célèbre film éponyme de James Cameron (2009). Mais l’idée principale pourrait être la même : s’appuyer sur une technologie de pointe pour une exploration lunaire à distance. Des robots pourraient par exemple utiliser le sol lunaire comme une ressource pouvant imprimer en 3D de nouvelles pièces de maintenance (parce que les allers-retours sur la Lune, ça coûte cher).

Avant tout atterrissage lunaire habité, l’agence russe à d’ores et déjà prévu plusieurs missions visant à préparer l’arrivée de leurs cosmonautes sur la surface de notre satellite. L’une de ces missions, baptisée Luna 27, est en cours de développement avec la collaboration de l’Agence spatiale européenne (ESA). Elle visera à s’intéresser au pôle Sud de la Lune, en grande partie inexploré. Les deux agences auront pour objectif d’étudier le terrain lunaire et de prélever des carottes par forage. Lancement prévu en 2022.

Source

Articles liés : 

Les briques de Lune seront faites de poussière

Le projet de base lunaire de l’ESA avance doucement mais sûrement

Quel serait l’endroit idéal pour une future base lunaire ?

La Russie envisage d’installer une base lunaire habitée par des “robots avatars”
noté 2.5 - 2 votes