in ,

Japon : il épouse une chanteuse virtuelle !

mariage homme hologramme
Crédits : Gatebox sur Twitter

Un Japonais s’est marié avec une chanteuse virtuelle, matérialisée pour l’occasion par une peluche à laquelle l’intéressé a passé la bague au doigt ! Étonnamment, il s’avère que de nombreux Japonais sont concernés par ce genre de phénomène.

Un mariage en grande pompe !

Akihiko Kondo est un homme de 35 ans, qui s’est tout récemment marié à Tokyo (Japon) avec une représentation de Hatsune Miku en peluche ! La mariée n’est autre qu’une chanteuse virtuelle de J-pop (ou pop japonaise). Pas moins d’une quarantaine de personnes ont assisté à ce mariage symbolique entre un homme et un personnage de fiction. Les festivités ont tout de même coûté la bagatelle de 15 000 euros !

Hatsune Miku a été créée il y a une dizaine d’années pour des besoins marketing, et se présente sous l’apparence d’une adolescente de 16 ans. Depuis sa création, cette chanteuse virtuelle est devenue une star sur YouTube, et assure des représentations sur scène sous la forme d’un avatar projeté en 2D.

Crédits : Gatebox sur Twitter

Il ne s’agit pas d’un cas isolé au Japon

Il faut tout de même savoir que Akihiko Kondo a reçu un certificat de mariage “inter-dimensionnel” attestant de cette union – mais qui n’a bien entendu aucune valeur légale. En revanche, plus de 3700 certificats de la sorte ont déjà été délivrés par le passé !

En 2017 déjà, un ingénieur s’est marié avec un personnage de réalité virtuelle de sa propre création. La cérémonie avait été organisée par Hibiki Works, une marque de jeux érotiques. L’heureux élu avait été sélectionné parmi tout un groupe de candidats afin d’avoir le droit de s’unir avec le personnage de son choix du jeu New Wife Lovely X Cation.

mariage homme hologramme
Crédits : Gatebox sur Twitter

Une nouvelle minorité sexuelle ?

Le Japon est un pays précurseur en matière de technologie, et un véritable pionnier en robotique. Dans ce pays, les codes sociaux rendent également les relations amoureuses compliquées, à tel point qu’une catastrophe démographique est actuellement en cours.

Cela n’empêche pas la société Gatebox (intelligence artificielle) de commercialiser des hologrammes, et Akihiko Kondo vit avec le sien depuis une décennie. L’hologramme de Hatsune Miku le réveille tous les matins, allume les lumières à son retour et lui indique à quel moment il est bon d’aller se coucher. Akihiko Kondo indique vouloir défendre une cause, celle des personnes n’osant pas épouser les personnages virtuels dont ils sont amoureux. En somme, l’intéressé désire faire reconnaître ce phénomène comme étant une minorité sexuelle à part entière.

Sources : RealiteVirtuelleUsbek & Rica

Articles liés :

Samantha, le robot sexuel qui dispose d’un point G !

Voici Henry, le premier robot sexuel destiné aux femmes et capable de faire de l’humour

Les robots sexuels rendront-ils les humains asociaux ?

Japon : il épouse une chanteuse virtuelle !
noté 5 - 1 vote

Written by Yohan Demeure

Licencié en Géographie, j'aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné de cinéma, de musique et de voyages, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.



fairphone smartphone équitable

Voici le premier smartphone durable “anti-espionnage”

Terre

Combien pèse la Terre ?