in

Ils ont créé un label européen pour lutter contre l’obsolescence programmée !

décharge produits electroniques
Crédits : Curtis Palmer / Flickr

Une société française a récemment créé le tout premier label européen destiné à entraver l’obsolescence programmée, une initiative louable qui devrait faire son effet ! En effet, la plupart des consommateurs désirent savoir combien de temps leur produit fonctionnera, et cette initiative devrait apporter davantage de réponses.

L’obsolescence programmée, un véritable problème

L’obsolescence programmée, définie par la loi française comme étant entre autres « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement », est un véritable fléau mondial.

Le modèle occidental de consommation visant à souvent remplacer de nombreux équipements du quotidien par des appareils neufs est à bannir. L’exemple le plus frappant est peut-être celui de l’ADEME qui indiquait dans un rapport en 2016 que pas moins de 88 % des Français changeaient leur smartphone alors que celui-ci fonctionnait encore. Et pourtant, 37 kg de gaz à effet de serre pourraient être économisés dans le cas où l’utilisateur garderait son smartphone durant quatre ans au lieu de deux !

En 2017, plusieurs fabricants d’imprimantes ont été visés par une plainte pour obsolescence programmée et tromperie. Alors que de nombreuses entreprises sont soupçonnées de brider volontairement la durée de vie de leurs produits, les consommateurs font assez peu d’efforts, mais ce n’est pas tout !

Parfois même, les décisions de justice sont assez incroyables. Citons par exemple le cas de cet entrepreneur américain ayant dédié sa vie au recyclage des déchets électroniques. Il a été condamné à 15 mois de prison et à 50 000 dollars d’amende pour avoir soi-disant participé à l’importation, la copie et la vente de logiciels Microsoft contrefaits. Le fait est que sa société traite environ 18 000 tonnes de déchets électroniques par an – notamment pour donner une seconde vie aux ordinateurs – et est un modèle de lutte contre l’obsolescence programmée !

Un label dont l’arrivée est salvatrice

Il faut savoir que 92 % des consommateurs aimeraient connaître la réponse à la question suivante : « Combien de temps va durer le produit qu’on me propose d’acheter ? » La société Ethikis, spécialiste des questions environnementales basée à Toulouse, a créé un label Européen certifié de manière impartiale par un organisme tiers et baptisé LONGTIME® (voir vidéo en fin d’article). Il se base sur une quarantaine de critères répartis dans trois catégories : conception robuste, réparabilité et garanties/service après-vente.

Crédits : LONGTIME®

Alors que ce label pourrait s’appliquer à l’intégralité des produits électroniques et autres (par exemple l’ameublement et les jouets), les sociétés désirant l’obtenir devront après avoir contacter Ethikis, se soumettre à un audit indépendant. Dans le cas d’une réponse favorable émise par l’organisme certificateur, la société en question recevra le label. En cas d’échec Ethikis pourra proposer un accompagnement afin d’aider la société en question à répondre aux critères manquants pour obtenir le label.

Sources : PositivRL’info Durable

Articles liés :

Obsolescence programmée : bientôt des étiquettes affichant la durée de vie des produits high-tech ?

Contre l’obsolescence programmée, le gouvernement français lance l’indice de réparabilité !

Ce français a créé sa propre imprimante anti-obsolescence programmée !

Ils ont créé un label européen pour lutter contre l’obsolescence programmée !
Notez cette actu

Written by Yohan Demeure

Licencié en Géographie, j'aime intégrer dans mes recherches une dimension humaine. Passionné de cinéma, de musique et de voyages, j’espère attirer votre attention sur des sujets intéressants.



ciel

Les calottes polaires menacées même dans un scénario de réchauffement planétaire limité

Mirarce eatoni oiseau dinosaures

Cet oiseau était capable de voler au milieu des dinosaures