in

Il y aurait plus de mondes potentiellement habitables dans l’Univers que prévu

La planète Neptune. Crédits : ESO / P. Weilbacher (AIP)

De nouvelles simulations informatiques suggèrent qu’Uranus et Neptune, deux géantes de glaces, sont capables de former leurs propres lunes – au même titre que Saturne et Jupiter. Le nombre de lunes, certaines potentiellement habitables, pourrait donc être beaucoup plus important que prévu dans l’Univers.

Le système solaire abrite de nombreuses lunes. Parmi elles, seules deux nous intéressent pour la question de la vie extraterrestre : Europe, la lune glacée de Jupiter, et Encelade, la lune glacée de Saturne, toutes deux formées dans le disque de leur planète hôte assez grande. On pensait en revanche que des planètes comme Uranus et Neptune, géantes de glace beaucoup plus petites que Jupiter et Saturne, ne pouvaient former leurs propres lunes. Or, de récentes simulations suggèrent qu’elles en sont au contraire tout à fait capables.

Uranus et Neptune dans la cour des grandes

Les cinq lunes principales d’Uranus et l’unique grosse lune de Neptune (Triton) ont une histoire différente malgré le fait que ces deux planètes soient très similaires. Si l’on pense que Triton a été capturée par Neptune, on pensait que les lunes d’Uranus avaient pu se former comme la lune de la Terre, suite à une collision cosmique. « On pensait qu’Uranus et Neptune étaient trop légères pour former un tel disque de formation », note en effet Judit Szulágyi, principale auteure de l’étude. Qu’il s’agisse du résultat d’une collision pour Uranus ou d’une capture pour Neptune, ces deux moyens de former des lunes restent quoi qu’il en soit plutôt rares dans l’Univers.

Mais de récentes simulations informatiques semblent prouver l’idée qu’Uranus et Neptune ont bel et bien été capables de former leurs lunes à partir de disques de poussière de gaz pendant leur formation. Une lune glacée serait capable de se former en 105 ans, estiment les chercheurs. Ainsi, de son côté, Uranus a donc pu former ses cinq lunes sans l’aide de personne. Ce fut probablement également le cas pour Neptune, mais ces lunes se sont ensuite retrouvées éjectées par l’arrivée de Triton.

Uranus Neptune lune univers exoplanètes
Uranus et ses lunes. Crédits : Nasa

Beaucoup plus de lunes que prévu dans l’Univers…

Nous savons que des planètes géantes comme Jupiter et Saturne sont capables de produire des lunes formées dans des disques gazeux au cours de la dernière phase de leur formation. Mais cette nouvelle étude suggère que des planètes plus petites, comme les géantes de glace qui semblent abonder dans l’Univers, peuvent également former de tels disques, et donc des lunes.

… Donc plus de mondes potentiellement habitables

« Si les géantes de glace peuvent également former leurs propres satellites, cela signifie que la population de lunes de l’Univers est beaucoup plus abondante qu’on ne le pensait auparavant, poursuit l’astrophysicienne. Nous pouvons donc nous attendre à de nombreuses autres découvertes d’exolunes au cours de la prochaine décennie ». Et qui dit population plus importante de lunes glacées dans l’Univers dit également plus de mondes potentiellement habitables.

Source

Articles liés : 

Une toute première exolune découverte à 8 000 années-lumière ?

Si « exolune » il y a, elle pourrait être aussi grande que Neptune

Pourquoi Uranus sent-elle le pet ?

Il y aurait plus de mondes potentiellement habitables dans l’Univers que prévu
noté 4.6 - 5 votes