in

Diabète : Les problèmes d’accès à l’insuline ne vont faire que s’aggraver

Crédits : iStock

D’ici 2030, environ 79 millions de personnes atteintes de diabète de type 2 auront besoin d’insuline. Une étude révèle pourtant que la moitié d’entre elles auront du mal à s’en procurer.

Dans le monde, plus de 500 millions de personnes sont concernées de près ou de loin par les problèmes de diabète (environ 3,5 millions de personnes France). Chez ces personnes, le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline, empêchant ainsi de réguler le taux de glucose dans l’organisme. Pour la plupart, des injections d’insuline sont donc nécessaires pour rétablir les niveaux de glucose. Problème : tout le monde n’y a pas accès.

Des problèmes d’accès qui ne feront qu’empirer

Environ 33 millions de personnes qui ont actuellement besoin d’insuline n’auraient en effet pas accès au traitement, souvent trop onéreux. Une situation déjà très compliquée qui pourrait ne faire qu’empirer.

En s’appuyant sur les données disponibles, les chercheurs ont en effet estimé qu’entre 2018 et 2030, le nombre de personnes diabétiques dans le monde passerait de 406 millions à 511 millions. Sur ce demi-milliard de personnes concernées, plus de la moitié vivront en Chine (130 millions), en Inde (98 millions) et aux États-Unis (32 millions).

Problème : selon cette récente étude publiée publiée dans la revue Lancet Diabetes and Endocrinology, environ 79 millions de ces personnes auront besoin d’insuline, mais la moitié n’y aura pas accès. Le nombre de personnes manquant d’insuline pour gérer leur diabète de type 2 pourrait alors grimper à près de 40 millions d’ici 2030.

diabète
Crédit : Maialisa / Pixabay

« Des efforts supplémentaires doivent être consacrés à la résolution de ce problème de santé imminent »

« Ces estimations suggèrent que les niveaux actuels d’accès à l’insuline sont très inadéquats par rapport aux besoins projetés, en particulier en Afrique et en Asie, et que des efforts supplémentaires doivent être consacrés à la résolution de ce problème de santé imminent », a notamment déclaré le docteur Sanjay Basu, de l’Université Stanford aux États-Unis, et principal auteur de l’étude.

« Le nombre d’adultes atteints de diabète de type 2 devrait augmenter au cours des 12 prochaines années en raison du vieillissement, de l’urbanisation et des modifications connexes de l’alimentation et de l’activité physique, poursuit le chercheur. À moins que les gouvernements ne commencent à prendre des initiatives pour rendre l’insuline disponible et abordable, son utilisation sera toujours loin d’être optimale ».

Les chercheurs insistent donc sur la nécessité de rendre l’insuline – coûteuse et souvent hors de portée des pays les plus pauvres – plus abordable au cours de ces prochaines années, dans l’espoir que tous puissent avoir un accès égal au traitement.

Et si l’on en terminait avec les injections d’insuline ?

Un récent essai clinique proposait en effet il y a quelques mois la destruction pure et simple de la membrane muqueuse de l’intestin grêle. L’idée : laisser l’organisme en créer une nouvelle.

En une heure seulement, les chercheurs expliquent ici avoir stabilisé la glycémie d’une cinquantaine de personnes atteintes de diabète de type 2 pendant près d’un an. Cela a ainsi révélé un lien entre l’absorption des nutriments de la membrane intestinale et le développement de la résistance à l’insuline. Un prochain essai clinique de phase deux serait d’ores et déjà programmé.

Source

Articles liés : 

Une simple pilule pourra-t-elle bientôt guérir le diabète de type 2 ?

Le diabète de type 2 sera-t-il bientôt guéri grâce à ce régime alimentaire ?

Une lentille de contact pourrait bientôt surveiller le taux de glucose des personnes atteintes de diabète

Notez cet article