in ,

L’un des ingrédients clés de la vie pourrait provenir de l’espace

planete Terre Soleil rotation
Crédits : pxhere

Comment la vie est-elle apparue sur Terre ? On ne le sait pas – du moins pas totalement. Mais les recherches se poursuivent. Une équipe de chercheurs de l’Université d’Hawaii vient d’ailleurs peut-être de faire un gros pas en avant, suggérant des preuves substantielles que des phosphates auraient pu être générés dans l’espace avant d’être livrés sur Terre.

Vous, votre chien, vos plantes, etc. Tout ce qui vit sur Terre est composé de cellules capables de se répliquer. L’un des éléments constitutifs de ces cellules – les phosphates – est encore entouré de mystère. D’où viennent-ils ? Selon une équipe de chercheurs de l’Université d’Hawaii, à Mānoa, en collaboration avec des chercheurs français et taïwanais, cet ingrédient clé de la vie telle que nous la connaissons se serait formé dans l’espace profond il y a plusieurs milliards d’années. Il aurait ensuite été « livré » sur Terre par des météorites ou des comètes.

Les phosphates nous sont indispensables. Sans, eux, nous ne serions pas là. Ils constituent par exemple les chromosomes – porteurs de l’information génétique – et permettent aux cellules de se nourrir en énergie, sans quoi elles ne pourraient fonctionner. Mais alors, un composant aussi essentiel à la vie terrestre peut-il réellement être extraterrestre ? Oui nous dit cette étude, publiée dans Nature Communications.

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont simulé en laboratoire les conditions retrouvées dans l’espace. Dans une chambre à ultra-vide refroidie à -268 °C, l’équipe explique en effet avoir pu reproduire des grains de glace interstellaires recouverts de dioxyde de carbone, d’eau et de phosphine (un composé interstellaire contenant du phosphore et de l’hydrogène). En exposant ces grains à des rayonnements ionisants simulant les rayons cosmiques retrouvés dans l’espace, de l’acide phosphorique et de l’acide diphosphorique ont été synthétisés. Autrement dit, des phosphates. Ces composés voyageant dans l’espace interstellaire auraient ainsi pu incorporer des comètes ou astéroïdes venus ensuite « livrer le colis » sur notre planète.

«Sur Terre, la phosphine est mortelle pour les êtres vivants, explique Andrew Turner, principal auteur de l’étude. Mais dans le milieu interstellaire, une chimie des phosphines exotiques peut favoriser des voies de réaction chimique rares pour initier la formation de molécules biologiques telles que les oxoacides du phosphore, ce qui pourrait éventuellement déclencher l’évolution moléculaire de la vie telle que nous la connaissons». Reste à savoir comment ces composés auraient ensuite pu être incorporés dans des organismes terrestres (et pourquoi pas sur d’autres planètes).

Source

Articles liés : 

Panspermie : Sommes-nous tous des extraterrestres ?

Les pieuvres viennent-elles de l’espace ?

Ces graines qui pourraient ensemencer l’Univers

L’un des ingrédients clés de la vie pourrait provenir de l’espace
noté 4.3 - 4 votes