in

Une structure gigantesque découverte très tôt dans l’Univers

La toile cosmique de notre Univers. Crédits : Volker Springel/Max Planck Institute For Astrophysics/SPL

Une équipe d’astronomes annonce la découverte d’un gigantesque superamas de galaxies à 11 milliards d’années-lumière de la Terre, soit seulement 2,4 milliards d’années après le Big Bang. Les détails de l’étude sont rapportés sur le site arXiv.

Si vous prenez du recul (littéralement) sur l’Univers, vous remarqueriez que sa structure s’apparente à une gigantesque toile cosmique. Sur celle-ci, vous retrouveriez des filaments de matières se croisant parfois en des points de matière beaucoup plus denses, des sortes de carrefours cosmiques. Ce sont les superamas de galaxies, reliées entre elles par la gravité. Mais de telles structures mettent généralement du temps à se former, d’où la surprise des astronomes lorsqu’ils sont tombés sur une structure aussi grande et massive si tôt dans l’Univers, à 11 milliards d’années-lumière.

Pour vous faire à l’échelle, imaginez la masse du Soleil multipliée par un million de milliards. Vous obtiendrez ainsi la masse de cette structure. « C’est la première fois qu’une telle structure est identifiée à un redshift aussi élevé, un peu plus de 2 milliards d’années après le Big Bang, explique Olga Cucciati, de l’Observatoire de Bologne, en Italie. Normalement, ce type de structure est connu à des niveaux inférieurs, ce qui signifie que l’Univers a eu beaucoup plus de temps pour évoluer et pour construire de telles choses. C’était une surprise de voir quelque chose qui a évolué lorsque l’Univers était relativement jeune !».

superamas galaxies
Un superamas découvert à 11 milliards d’années-lumière. Crédits : ESO/L. Calçada & Olaga Cucciati et al.

Vous retrouverez cette formation gigantesque dans la constellation équatoriale du Sextant. Selon les premières analyses, la taille de ce superamas serait similaire à celle des superamas proches de la Terre (nous évoluons dans un superamas nous aussi, qui contient plus de 47 000 galaxies). Mais sa structure est légèrement différente, présentant au moins sept régions plus denses en galaxies. « Les superamas proches de la Terre ont tendance à avoir une distribution de masse beaucoup plus concentrée avec des caractéristiques structurelles claires, poursuit Brian Lemaux de l’Université de Californie à Davis (États-Unis) et co-auteur de l’étude. Mais ici la masse est répartie de manière beaucoup plus uniforme dans une série de blobs connectés, peuplés d’associations lâches de galaxies ».

L’observation pourrait avoir une explication logique. Les superamas les plus proches – et donc les plus anciens – ont eu plus de temps pour se former, uniformisant leur distribution en galaxies.

Source

Articles liés : 

Quand des gigantesques amas de galaxies se percutent

Cet amas de galaxies pèse 3 millions de milliards de fois la masse du Soleil

Ce superamas de galaxies est le plus grand objet connu de l’Univers

Une structure gigantesque découverte très tôt dans l’Univers
noté 4.7 - 3 votes