in

La sonde Voyager 2 pourrait bientôt atteindre l’espace interstellaire

voyager 1 voyager 2 nasa uranus sonde espace interstellaire héliosphère
La position des sondes Voyager 1 et Voyager 2 par rapport à l'héliosphère, une bulle protectrice créée par le Soleil qui s'étend bien au-delà de l'orbite de Pluton. Crédits : NASA

La sonde Voyager 2, qui dérive dans le Système solaire depuis plus de 40 ans, pourrait bientôt atteindre la limite de l’héliosphère, pénétrant ainsi dans l’espace interstellaire. Seule Voyager 1 a fait mieux.

Imaginez une sonde qui, depuis 40 ans, dérive dans Système Solaire à plus de 15 km/s (plus de 57 000 km/h). Les kilomètres défilent, quoi que nous fassions sur Terre. Alors forcément, il y a eu beaucoup de chemin parcouru. Tellement que la sonde Voyager 2 se rapproche de l’héliopause, la limite extérieure de l’héliosphère qui englobe notre système à environ 17 milliards de kilomètres de la Terre (118 fois la distance Terre-Soleil). La sonde, propulsée dans l’espace par la NASA à la fin des années 70, enregistrait en effet il y a quelques jours une augmentation des rayons cosmiques (5%) en provenance de l’espace interstellaire, signe que les “bords” du Système solaire sont proches. Quant à savoir quand cette limite sera dépassée, impossible à dire exactement.

Uranus planète Voyager 2
Lever de soleil sur Uranus photographié par Voyager 2. Crédits : NASA

«Nous observons un changement dans l’environnement autour de Voyager 2, cela ne fait aucun doute, a notamment déclaré Ed Stone, chercheur du projet Voyager à Caltech, à Pasadena en Californie. Nous allons beaucoup apprendre dans les mois à venir, mais nous ne savons toujours pas quand nous atteindrons l’héliopause. Nous n’y sommes pas encore – c’est une chose que je peux au moins dire avec certitude». Une chose est sûre en revanche, et à moins d’un sérieux manque de chance, Voyager 2 atteindra bientôt l’espace interstellaire, rejoignant Voyager 1. Cette dernière dérive “entre les étoiles” depuis quelques années déjà. Elle avait également enregistré une augmentation du taux de rayons cosmiques, environ trois mois avant de quitter l’héliopause.

Outre les précieuses données enregistrées durant son périple, rappelons que Voyager 2 peut se targuer d’avoir été la seule et unique sonde à survoler la planète Uranus, passant au-dessus de la géante à environ 80 000 kilomètres de distance (en 1986). Elle permit notamment de capturer des vues inédites de la planète ou de définir qu’un océan composé d’eau et de méthane était situé à 800 km sous les nuages d’Uranus. Elle a aussi fait la découverte d’une dizaine de satellites naturels, ou encore du fait qu’Uranus est entourée de deux anneaux très fins.

Source

Articles liés : 

La NASA vient de “parler” avec Voyager 1, à plus de 20 milliards de kilomètres de la Terre

Le Capitaine Kirk envoie un message à la sonde Voyager 1, au nom de toute l’Humanité

Quel avenir pour les sondes Voyager 1 et 2 en exploration depuis déjà 40 ans ?

La sonde Voyager 2 pourrait bientôt atteindre l’espace interstellaire
noté 4.6 - 7 votes