in

La NASA dévoile ses projets pour retourner prochainement sur la Lune, et aller sur Mars

Surface Lunaire Crédits : WikiImages / Pixabay

En décembre 2017, Donald Trump signait la Directive-1, dans laquelle il exigeait de la NASA qu’elle mette en place « un programme d’exploration novateur et durable avec des partenaires commerciaux et internationaux, afin de permettre l’expansion humaine à travers le système solaire et de ramener sur Terre de nouvelles connaissances et opportunités ». Afin de répondre à cet appel, la NASA a mis sur pied un projet visant à insuffler un nouvel élan à l’objectif durable qu’elle se doit de suivre. C’est ce que dévoile un communiqué de presse du 26 septembre 2018.

Ce que prévoit la campagne d’exploration spatiale de la NASA

Cette campagne envisage de faire des missions d’exploration humaines et robotiques pour accroître l’expérience et les découvertes scientifiques des phénomènes naturels de la Terre, des autres mondes et du cosmos. Ce projet a vu le jour en s’appuyant sur les 18 années de collaboration constante entre partenaires américains et internationaux qui reposent sur les progrès du secteur spatial, la robotique et les nouvelles technologies. De plus, cela va s’accélérer dans les prochaines années avec le lancement de la navette spatiale Orion et le système de lancement (Space Launch System).

Cette campagne d’exploration a 5 objectifs stratégiques :

  • Transition des activités de vols spatiaux habités américains en orbite terrestre basse vers des opérations commerciales, qui soutiennent la NASA et les besoins d’un marché émergent du secteur privé.
  • Diriger la mise en place de moyens qui favorisent les opérations de surface lunaire et facilitent les missions au-delà de l’orbite de la Lune.
  • Favoriser la découverte scientifique et le recensement des ressources lunaires par une série de missions robotiques.
  • Renvoyer des astronautes américains sur la Lune, pour une campagne durable d’exploitation et d’utilisation.
  • Démontrer les capacités requises pour les missions humaines vers Mars et autres destinations.
NASA mission lune mars
Campagne d’exploration de la NASA
Crédits : NASA

La transition des activités en orbite terrestre basse

En s’appuyant sur tous ses partenaires actuels, la NASA souhaite mettre au point un plan de transition des activités en orbite terrestre basse habitée, soutenue par le financement public, les services et les partenariats commerciaux. En effet, elle souhaite que d’ici 2025, de nouvelles plateformes commerciales indépendantes soient développées.

Quant à la Station spatiale internationale, elle sera toujours fonctionnelle afin de servir de base pour les vols habités, et ce jusqu’en 2024 au minimum. De plus, La NASA s’aidera de cette station pour subvenir aux besoins et à la bonne santé des équipages des missions spatiales, tout en y insérant et expérimentant de nouvelles technologies, de la robotique, de nouvelles méthodes de communications, de l’agriculture, de la médecine et des sciences environnementales. C’est pourquoi elle a récemment établi des contrats avec 12 sociétés pour chercher comment optimiser le plus possible l’utilisation de la Station spatiale. Ainsi, elle espère que les industries américaines pourront être aux avant-postes au sein de la Station spatiale internationale.

lune
Crédits : dunc/Pixabay

Le retour sur la Lune

La Lune est un élément important de la conquête spatiale. En effet, par le passé, elle a permis de comprendre certains éléments importants de la Terre. De plus, la surface lunaire est encore à explorer, car sur les précédentes missions, seuls 6 sites ont été foulés. Les scientifiques pensent que la Lune abrite des ressources qui permettront d’en savoir plus sur notre planète. C’est pourquoi la NASA est en pleine préparation d’un projet qui permettra d’orbiter autour de la Lune, avec pour objectif d’arriver à faire alunir des astronautes à la fin des années 2020 !

En plus de tout cela, la NASA – en lien avec les entreprises partenaires – souhaite mettre en place une infrastructure lunaire et une autre en orbite, ce qui permettra d’être un point de relais pour les astronautes et constituerait une sorte de passerelle. Elle permettra aux sociétés de se préparer pour de futures missions qui sortiront de l’orbite de la Lune, vers Mars notamment, en testant de nouvelles technologies et en analysant le comportement de certains organismes vivants face aux rayonnements et à la microgravité durant de longues périodes. Des parties de cette passerelle sont déjà en cours de construction.

La surface lunaire servira d’entraînement pour tester des technologies de pointe afin de préparer les missions humaines pour Mars.

seul sur mars
Crédits : capture Youtube/20 th Century FOX/Seul sur Mars

Le projet pour décrocher Mars

La NASA est consciente que le projet d’envoyer des Hommes sur Mars n’est pas une mince affaire. Elle indique aussi que les éléments clés de ce projet sont en cours de constitution. L’exploration de Mars est un défi de taille d’un point de vue technologique, mais les missions sur la Lune permettront d’affiner les technologies qui seront utilisées pour les missions sur la planète rouge. Pour le moment, la NASA est experte dans l’exploration robotique de Mars. En effet, la sonde InSight qui arrivera sur Mars en novembre possède à son bord des instruments de pointe. De plus, un prochain rover partira pour Mars en juillet 2020. Il aura pour but de rechercher s’il y a un jour eu de la vie sur la planète rouge, et s’il est possible d’obtenir des ressources qui motiveraient l’exploration humaine.

Cette mission sera la première qui lancera une fusée vers une autre planète, et avec un objectif d’aller-retour, afin de ramener des échantillons. Ainsi, elle sera un tremplin pour les futures missions martiennes habitées, qui auront lieu dans les années 2030.

Cette campagne d’exploration spatiale promet une supériorité des États-Unis dans le domaine des sciences et exploration spatiale.

Articles liés :

Pourquoi ne voit-on qu’une seule face de la Lune ?

Comment se portent les astronautes de la 55e expédition spatiale à leur retour sur Terre ?

L’Europe se lance dans le projet de station spatiale lunaire !

La NASA dévoile ses projets pour retourner prochainement sur la Lune, et aller sur Mars
noté 5 - 2 votes