in

En Australie, les chats utilisent le feu pour chasser leurs proies

chat félin
Crédits : Max Pixel

En Australie, certains rapaces n’hésitent pas à mettre le feu à la brousse avec des bâtons fumants pour attraper plus facilement leurs proies. Mais ils ne sont pas seuls à profiter des flammes. Les chats sauvages aussi n’hésitent pas s’attaquer aux proies mortes, vulnérables ou désorientées.

Les chats sauvages sont diaboliques. Hugh McGregor, biologiste à l’Université de Tasmanie en Australie, a récemment observé cette stratégie de prédation en équipant 32 chats de colliers GPS. Après plusieurs mois d’analyses, il en ressort que les félins peuvent localiser volontairement des feux de forêt, puis se rendre sur place pour se nourrir de petits animaux en détresse. « Ils sont extrêmement conscients de l’environnement et de leur domaine vital dans le paysage, explique le chercheur.S’il y a un incendie, ils déterminent où il se trouve, parcourent d’énormes distances (plusieurs kilomètres) et y chassent jusqu’à ce qu’il ne reste plus rien. Puis ils rentrent à la maison ».

Pour ce faire, les chats grimpent en hauteur (immeubles, collines, arbres) et patientent parfois quelques heures, scrutant l’horizon dans l’espoir de repérer de la fumée. Une fois un incendie détecté, les félins se préparent alors pour le buffet. Et cette stratégie portait systématiquement ses fruits. « Les tentatives de chasse dans les endroits brûlés ont trois fois plus de chances d’aboutir à la mort [des proies] », ajoute Sarah Legge, biologiste à l’Université du Queensland et co-auteure de l’étude. Il apparaît également que les chats se rassemblent souvent dans le désert après des averses, lorsque rongeurs, oiseaux et reptiles sortent de leur tanière.

Problème : les chats ne sont pas originaires d’Australie (introduits il y a environ 300 ans). C’est pourquoi ils apparaissent inoffensifs.  « La faune autochtone ne réagit pas à l’odeur du chat, poursuit McGregor. Ils n’en ont tout simplement pas peur ». Un récent rapport indiquait par exemple que les chats sauvages australiens dévoraient en moyenne plus de 2 000 reptiles par jour sur le territoire – soit près d’un million par an. Pour endiguer le problème, l’Australian Wildlife Conservancy installait il y a quelques mois la plus grande clôture au monde, protégeant ainsi certaines espèces vulnérables. Le gouvernement a également autorisé l’abattage de 2 millions de chats sauvages d’ici 2020.

Source

Articles liés : 

Les chats comprendraient les lois basiques de la physique

Pourquoi les chats remuent-ils leur queue ?

Voici pourquoi les chats vous pétrissent avec leurs pattes

En Australie, les chats utilisent le feu pour chasser leurs proies
noté 3.5 - 2 votes