in

Des chercheurs affirment avoir découvert le plus ancien animal connu

démosponge éponge
Crédits : Wikipédia / Albert Kok

Une équipe de chercheurs américains de l’Université de Californie, à Riverside, explique dans un récent rapport avoir découvert les traces chimiques de ce qui pourrait être le plus ancien animal connu sur Terre. Il s’agit d’une ancienne éponge évoluant il y a de ça entre 660 et 635 millions d’années.

Il y a quelques semaines, une équipe affirmait avoir découvert le plus vieux fossile du monde, une créature connue sous le nom de Dickinsonia, apparue pour la première fois il y a entre 571 et 541 millions d’années. Mais ce nouveau record pourrait bien avoir été battu. Des chercheurs de l’Université de Californie expliquent en effet avoir mis en évidence les traces chimiques – un composé stéroïdien appelé stérane – « forcément » laissées par une ancienne éponge de mer évoluant il y a entre 660 et 635 millions d’années, soit environ 100 millions d’années avant la célèbre explosion cambrienne. Durant cette époque, la vie est devenue beaucoup plus complexe et diversifiée.

« Les fossiles moléculaires sont importants pour suivre les premiers animaux, car les premières éponges étaient probablement très petites, ne possédaient pas de squelette et ne laissaient pas d’archives corporelles bien préservées ou facilement reconnaissables, explique J. Alex Zumberge, principal auteur de l’étude. Nous recherchions des biomarqueurs distinctifs et stables qui indiquent l’existence d’éponges et d’autres animaux primitifs, plutôt que des organismes unicellulaires qui dominaient la Terre depuis des milliards d’années, avant l’aube d’une vie complexe et multicellulaire ». La découverte, dont les détails sont rapportés dans la revue Nature Ecology and Evolution, pourrait permettre d’en apprendre davantage sur les premiers processus d’évolution complexes – et pourquoi pas sur la vie ailleurs dans l’Univers.

Ce marqueur chimique ne pouvant être laissé, selon les chercheurs, que par des éponges marines, il s’agirait donc ici de la plus ancienne preuve de l’existence de formes de vie animales il y a au moins 635 millions d’années. « Ces nouvelles découvertes suggèrent fortement que les démosponges, et donc les animaux multicellulaires, étaient prédominants dans certains environnements marins du Néoprotérozoïque tardif », notent les chercheurs.

Mais tout le monde n’est pas d’accord, à l’instar de Jonathan B. Antcliffe, chercheur à l’Université de Lausanne en Suisse. « Le plus gros problème, dit-il, est que les scientifiques de l’UCR prétendent que le stérol est fabriqué uniquement par les éponges ». Lui n’est pas de cet avis, proposant que les traces chimiques soi-disant laissées par cette éponge auraient également pu être laissées par des algues.

Source

Articles liés : 

L’un des ingrédients clés de la vie pourrait provenir de l’espace

Surprise : de la vie retrouvée sous terre, à 600 mètres de profondeur

Découverte d’un oiseau vieux de 127 millions d’années qui comble un fossé de l’évolution

Des chercheurs affirment avoir découvert le plus ancien animal connu
noté 2.7 - 3 votes

Written by Brice Louvet

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants



800px-Cerveaux_hommes_rhinocéros_et_dauphin

Voudriez-vous donner votre cerveau à la Science ?

Mica magic leap

Magic Leap a presenté son intelligence artificielle à visage humain baptisée Mica !