in

Découverte rare d’un poumon préservé vieux de 120 millions d’années

Archeorhynchus spathula était un oiseau à bec et à plumes qui vivait il y a 120 millions d'années. Une nouvelle découverte de fossile suggère qu'il avait un système respiratoire similaire à celui des oiseaux modernes. Crédits : J. ZHANG / IVPP BEIJING

Une équipe de paléontologues annonce avoir découvert les restes incroyablement bien préservés d’un poumon appartenant à un oiseau vieux d’environ 120 millions d’années, qui évoluait avec les dinosaures.

La découverte est rare, tant les tissus mous ont du mal à survivre aux pressions du processus de fossilisation. Ce spécimen d’Archaeorhynchus spathula, un oiseau du Crétacé de la taille d’un pigeon retrouvé en Chine, présentait au départ des plumes incroyablement bien préservées, ce qui pour un paléontologue était déjà une sacrée victoire. Mais une analyse plus approfondie du fossile a révélé quelque chose d’encore plus extraordinaire : un poumon, le « plus ancien jamais vu chez un oiseau fossile », explique Jingmai O’Connor, de l’Institut de paléontologie et de paléoanthropologie des vertébrés de l’Académie chinoise des sciences.

Les premières analyses suggèrent alors que les structures pulmonaires de cet ancien oiseau sont similaires à celles des oiseaux et crocodiliens modernes (un flux d’air unidirectionnel). Contrairement aux poumons des mammifères, où l’air inspiré et celui qui s’apprête à être expiré sont mélangés, cette structure unidirectionnelle permet d’absorber beaucoup plus d’oxygène. « Le vol aviaire est la forme de locomotion la plus exigeante physiquement, explique Jingmai O’Connor. Vous avez donc besoin de beaucoup d’oxygène ». Pour les chercheurs, c’est d’ailleurs peut-être cette structure pulmonaire si particulière qui permit à ces oiseaux de survivre à l’extinction de masse il y a environ 66 millions d’années.

Notons qu’il ne s’agit pas ici du poumon le plus ancien jamais retrouvé. Ce record appartient à un petit mammifère évoluant lui aussi aux côtés des dinosaures il y a environ 125 millions d’années. Les détails de cette étude ont récemment été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Source

Articles liés : 

Il y a 65 millions d’années, les oiseaux ont dû réapprendre à voler

Pourquoi les oiseaux n’ont-ils pas de dents ?

Certains dinosaures couvaient leurs œufs comme des oiseaux

Découverte rare d’un poumon préservé vieux de 120 millions d’années
Notez cette actu