in

À quoi pouvaient bien servir les tout petits bras du T-Rex ?

Le T-Rex semblait pouvoir remontrer ses bras vers la poitrine et tourner les paumes de ses mains vers l'intérieur, comme pour applaudir. Crédits : Wikipedia

S’il y a bien un dinosaure qui fait peur, c’est le T-Rex, star des films Jurassic Park. Mais le célèbre théropode, qui évoluait non pas au Jurassique mais au Crétacé, semblait présenter une faiblesse : ses bras. De nouvelles recherches indiquent pourtant que ces petits membres étaient peut-être plus importants qu’on ne le pensait.

Si nous savons aujourd’hui que le T-Rex était principalement un charognard il y a entre 66 et 85 millions d’années, vous n’auriez quand même pas voulu être pourchassé·e par l’animal. Et ce pour une raison évidente : sa gueule. Personne en revanche ne pourrait craindre ses petits bras. À tort ou à raison ? Si certains ont émis l’idée qu’ils étaient complètement inutiles, d’autres ont suggéré que les griffes tournées vers le bas leur permettaient de blesser leurs proies ou ennemis. Mais une récente étude a été présentée lors de la 78e assemblée annuelle de la Society of Vertebrate Paleontology, menée sur deux parents éloignés du théropode – le dindon et l’alligator. Les recherches ont plus particulièrement porté sur la rotation de leurs coudes. Les scientifiques proposent une utilité nouvelle : le T-Rex semblait être capable de remontrer ses bras vers la poitrine en tournant les paumes de ses mains vers l’intérieur.

« Ils ont peut-être été capables de faire pivoter la paume de la main vers l’intérieur et vers le haut de telle sorte que la paume de la main soit face à la poitrine lorsque le coude était fléchi, expliquent en effet Christopher Langel et Matthew Bonnan, de l’Université Stockton dans le New Jersey (États-Unis). Nous pourrions alors supposer qu’un tel mouvement (rotation de l’avant-bras et de la paume de la main vers la poitrine) pouvait permettre à certains théropodes d’approcher leur proie vers la gueule ». Le T-Rex savait probablement que ses mâchoires étaient son arme la plus puissante. L’idée était donc de se servir de ses bras pour approcher la proie à bonne distance pour mordre.

Il ne s’agit que de suppositions basées sur l’anatomie de parents éloignés. En effet, on ne peut étudier directement les tissus articulaires du T-Rex car ceux-ci ont beaucoup de mal à fossiliser. Pour tenter d’en apprendre davantage, les chercheurs prévoient de se pencher sur la forme des membres antérieurs de l’Allosaure, un autre théropode carnivore, les comparant encore une fois avec les plus proches parents modernes.

Source

Articles liés : 

Pourquoi le T-Rex était incapable de tirer la langue

Un jeune T-Rex incroyablement bien conservé a été retrouvé aux États-Unis

L’un des fossiles de T-Rex les plus complets découvert dans l’Ouest américain

À quoi pouvaient bien servir les tout petits bras du T-Rex ?
noté 5 - 2 votes