in

Pour réduire le bruits des avions, ces chercheurs pensent avoir trouvé la solution !

Crédits : Pixabay

Des chercheurs américains ont affirmé avoir trouvé une solution pouvant réduire le bruit des avions. Il s’agit de matériaux intelligents également capables d’accroître l’efficacité des moteurs à réaction, et donc de réduire les coûts de vol.

Il est ici question de matériaux à mémoire de forme, des alliages que la Science a encore un peu de mal à utiliser. Les chercheurs américains de la Texas A&M University ont mené une étude à paraître dans la revue Scripta Materialia en janvier 2019. Elle est toutefois décrite dans un communiqué du 4 septembre 2018.

Incorporer des matériaux (alliages) à mémoire de forme dans les buses d’échappement centrales des avions est une idée visant à en modifier la taille. Celle-ci fonctionne suivant que l’appareil se trouve en plein vol ou en phase d’atterrissage. Il s’agit de permettre un fonctionnement plus efficace dans les airs, et de réduire le bruit lors des atterrissages.

Ainsi, les chercheurs estiment – à raison – que la réduction du bruit des avions pourrait être un plus pour les zones résidentielles à proximité des aéroports. Par ailleurs, il s’agit de matériaux qui trouveraient également des applications dans d’autres types d’industries. Ces pièces à mémoire de forme placées dans les buses d’échappement ont également la vocation d’améliorer considérablement l’efficacité dans la consommation de carburant dans les moteurs à réaction. L’intérêt est évident pour les compagnies aériennes : limiter le coût des vols.

En revanche, les alliages à mémoire de forme les plus économiques ont tendance à perdre leurs propriétés lorsque des températures proches de 400 °C sont atteintes. Le souci est que pour se risquer à des températures supérieures, il faut ajouter du platine ou de l’or à ces alliages. Cela en fait des matériaux devenant trop onéreux pour être viables dans le cadre d’une utilisation à grande échelle.

Ainsi, les chercheurs américains sont parvenus à concevoir des matériaux de ce type qui gardent leurs propriétés jusqu’à 700 °C. Ils ont en effet associé à proportions pratiquement égales du palladium, du hafnium, du nickel, du titane ainsi que du zirconium.

Sources : Science DailyFutura Sciences

Articles liés :

Le métal le plus résistant au monde est un alliage or-platine !

L’impossible découverte d’un alliage pouvant supporter plus de 4 000 °C

Terminator : Ces gouttes de métaux liquides se déplacent comme un T-1000

Pour réduire le bruits des avions, ces chercheurs pensent avoir trouvé la solution !
noté 5 - 1 vote