in

L’ouragan Florence menace dangereusement la côte est des États-Unis 

ouragan florence
L'ouragan Florence vu depuis la station spatiale internationale ce lundi.

La côte est des États-Unis se prépare à accueillir Florence, un phénomène tropical qui compte bien y laisser sa trace. Après avoir emprunté une trajectoire qui l’amènerait à proximité des côtes de Caroline du Nord, du Sud et de Virginie, il devrait faire du surplace – à l’image de l’ouragan Harvey – ce qui pourrait notamment conduire à des cumuls de précipitations record et, malheureusement, à des dommages considérables.

Au moment de la rédaction de cet article, Florence est un ouragan de catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, avec des vents soufflant jusqu’à plus 220 kilomètres par heure en rafales. La pression en son cœur est estimée à 939 hectopascals et il se dirige vers l’ouest/nord-ouest à une vitesse proche de la vingtaine de kilomètres par heure. Ce phénomène est devenu une menace grandissante pour la côte est des États-Unis au cours des derniers jours.

En effet, les prévisions se sont progressivement alignées sur un scénario qui était encore peu probable il y’a une semaine, et qui fait approximativement atterrir le cœur de l’ouragan entre les côtes de Caroline du Sud, de Caroline du nord et celles de Virginie. Notons cependant que les conditions très perturbées peuvent se faire ressentir jusqu’à grande distance du centre et donc que les états en marge, bien que moins exposés, ne sont pas pour autant à l’abri des dommages. Le point le plus inquiétant réside dans le fait qu’à mesure de son arrivée près de celles-ci, il devrait ralentir sa progression et devenir quasi-stationnaire. On se souviendra de l’ouragan Harvey qui avait adopté un comportement similaire et qui avait provoqué des cumuls de précipitations record dans le sud des États-Unis, avec toutes les conséquences associées… Le National Hurricane Center (NHC), ou Centre National des Ouragans, parle de ce fait d’un ouragan en passe de devenir extrêmement dangereux. Les gouverneurs de Caroline du Nord et du Sud ont déclaré l’état d’urgence vendredi et samedi, respectivement.

La trajectoire de Florence au cours des prochains jours sera en grande partie conditionnée par la formation et l’amplification d’un système de haute pression sur son flanc nord/nord-ouest. Cette évolution devrait accélérer le mouvement de l’ouragan vers les côtes États-uniennes. Une fois arrivé à proximité de ces dernières, il sera en quelque sorte pris au piège par la formation d’une ceinture anticyclonique sur le nord-est Américain, l’empêchant de remonter vers le nord et d’être évacué par la circulation des moyennes latitudes. Associée à des températures de surface de la mer bien chaudes – supérieures à la normale – sur l’Atlantique ouest, la stationnarité du phénomène n’en sera que plus problématique. L’environnement de grande échelle devrait quant à lui rester favorable, ce qui suggère que l’ouragan a le potentiel de rester bien actif, en particulier du point de vue des précipitations. Les menaces associées à la houle (submersions) et au vent restent cela dit également très importantes.

Crédits : NHC/NOAA.

La carte ci-dessus  représente le scénario retenu à ce jour par le NHC. Le cône représente la trajectoire probable du centre de l’ouragan pour les 3 prochains jours – cône blanc – et jusqu’à 5 jours – partie pointillée. La croix indique la position actuelle et les lettres M et S signifient respectivement ouragan majeur et tempête tropicale. L’ouragan devrait commencer à impacter les côtes américaines les plus exposées entre la fin de journée de mercredi et la nuit de mercredi à jeudi. Il reste toutefois des inconnues sur les détails de l’évolution, comme l’endroit précis où le phénomène va atterrir, voire s’il pourrait ensuite rebrousser chemin vers la mer et stationner très légèrement au large par exemple. Les détails fins de son positionnement et de l’évolution de sa structure auront des retombées significatives sur les quantités de précipitations attendues, la violence des vents ou celle de l’onde de tempête. Le NHC a invité tous les états côtiers exposés à s’assurer que les plans de prévention des ouragans sont mis en place.

Articles liés :

L’ouragan Florence menace dangereusement la côte est des États-Unis 
noté 4.8 - 5 votes