in

L’Europe se lance dans le projet de station spatiale lunaire !

Crédits : capture Youtube / TomoNews US

Un consortium européen vient de signer un contrat avec l’Agence spatiale européenne (ESA) dans le but de construire deux modules de la future station spatiale lunaire baptisée Lunar Orbital Platform-Gateway (LOP-G).

Le projet Lunar Orbital Platform-Gateway est un projet de station orbitale en orbite lunaire proposé en 2017 par la NASA. Regroupant une foule d’agences spatiales (NASA, Roscosmos, JAXA) et de constructeurs de renom (Boeing, Lockheed Martin), ce projet vient d’accueillir le consortium franco-italien Thalès Alenia Space. Ce consortium basé à Toulouse a signé un contrat avec l’ESA pour la construction de deux modules de la future station spatiale lunaire, selon un communiqué publié le 4 septembre 2018.

Le but de cette station ? Incarner une base avancée destinée à faciliter l’exploration et l’exploitation de la Lune, ainsi que les futures missions de colonisation de Mars – et potentiellement d’autres contrées de l’espace. Cependant, l’établissement de cette station spatiale lunaire comporte des risques auxquels l’actuelle Station spatiale internationale (ISS) n’est pas confrontée :

« Avec la Station spatiale Internationale, placée en orbite basse, nous sommes encore protégés de bon nombre de rayonnements cosmiques dont nous devons impérativement évaluer les effets avant d’envisager de longs voyages spatiaux habités », a déclaré Franco Fenoglio, directeur des programmes de transport et de vol habités chez Thalès Alenia Space.

Le premier module qui sera construit par Thalès porte le nom d’ESPRIT pour European System Providing Refuelling, Infrastructure and Telecommunications. Celui-ci ne sera pas pressurisé, ce qui signifie qu’aucun équipage ne le fréquentera. En revanche, il sera chargé d’une mission cruciale : ravitailler en carburant le tout premier module de la station prévu pour 2022, et assurer la majeure partie des télécommunications avec le sol lunaire.

Le second module nommé I-HAB sera régulièrement habité par des équipes techniques et scientifiques. Prévu pour rejoindre la station dès 2026, ce projet n’est pas encore totalement au point. Davantage de détails le concernant devront être communiqués l’an prochain.

Source

Articles liés :

La Chine veut installer une station permanente sur la Lune dès 2030 !

Le projet de base lunaire de l’ESA avance doucement mais sûrement

Un abri idéal pour une future base lunaire

Notez cet article