in

Les séchoirs à mains ne devraient pas être utilisés dans les toilettes des hôpitaux

Crédits : Wikimedia Commons/Tomwsulcer

Une étude récente menée dans trois hôpitaux, dont un à Paris, suggère que les sèche-mains à air comprimé répandent beaucoup plus de germes que les serviettes en papiers jetables retrouvées dans les toilettes, augmentant ainsi les risques de contaminations croisées.

Cette étude publiée dans le Journal of Hospital Infection fait écho à celle menée par des chercheurs de la faculté de médecine de l’Université du Connecticut (États-Unis) qui mettaient à l’épreuve leurs propres toilettes publiques il y a quelques mois. Ici encore, l’attention fut portée sur la propagation bactérienne, mais en milieu hospitalier. Trois établissements étaient concernés : l’infirmerie générale de Leeds, dans le Yorkshire, l’hôpital Saint Antoine (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) et l’hôpital d’Udine en Italie. Encore une fois, les résultats sont sans appel.

Pendant trois mois, des chercheurs de l’Université de Leeds, au Royaume-Uni, ont analysé chaque jour les niveaux de contamination bactérienne dans les toilettes de ces trois établissements, comparant les germes dispersés soit par les séchoir à mains, soit par les serviettes en papier jetables. Des échantillons ont été prélevés dans l’air et sur les surfaces de chacun des toilettes.

Il en ressort que dans les trois hôpitaux, le nombre de bactéries était significativement plus élevé dans les toilettes les jours où les séchoirs étaient utilisés. L’hôpital Saint Antoine présentait par exemple au moins cinq fois plus de bactéries par rapport aux serviettes en papier. Parmi elles, vous retrouverez Staphylococcus aureus, enterococci ou encore Escherichia coli, toutes trois responsables d’un large éventail d’infections.

Le problème commence parce que certaines personnes ne se lavent pas les mains correctement“, explique le Professeur Wilcox, principal auteur de l’étude. “Lorsque les gens utilisent un séchoir à jet d’air, les microbes s’envolent et se répandent dans les toilettes“. Au contraire, “les serviettes en papier absorbent l’eau et les microbes laissés sur les mains. Si elles sont éliminées correctement, le risque de contamination croisée est faible“, dit-il.

Ces résultats “confirment les résultats précédents obtenus en laboratoire et corroborent les récentes directives françaises concernant l’hygiène des mains qui découragent l’utilisation de séchoirs à jet d’air dans les salles de soins“, conclut Frédéric Barbut, professeur de microbiologie à l’hôpital Saint-Antoine.

Source

Articles liés : 

Cette bactérie se propage dans les hôpitaux du monde entier

Des “bactéries cauchemardesques” se répandent dans les hôpitaux américains

Les chercheurs alertent : les bactéries deviennent résistantes aux désinfectants hospitaliers

Les séchoirs à mains ne devraient pas être utilisés dans les toilettes des hôpitaux
noté 5 - 1 vote