in

Les probiotiques peuvent-ils vraiment aider ? Oui, mais pas tout le monde

Crédits : stevepb / Pixabay

Nombreux sont celles et ceux qui s’appuient sur les probiotiques dans le but de bénéficier d’une meilleure santé intestinale. Mais ces “bonnes bactéries” sont-elles vraiment bénéfiques pour tout le monde ? Non, répond une étude. Certaines personnes seraient en effet “résistantes” à leurs bienfaits.

Vous les prenez en gélules, dans les yaourts ou dans les céréales : les compléments probiotiques ont le vent en poupe. Ces micro-organismes – lorsqu’ils sont ingérés en quantité adéquate – sont censés permettre une meilleure santé intestinale. Mais est-ce vraiment le cas pour tout le monde ? « Les gens ont apporté beaucoup de soutien aux probiotiques, même si la littérature sous-jacente à notre compréhension est très controversée, explique Eran Elinav, immunologiste à l’Institut des sciences Weizmann en Israël, et principal auteur de l’étude. Nous voulions déterminer si les probiotiques tels que ceux que vous achetez au supermarché colonisent le tractus gastro-intestinal comme ils sont censés le faire, et ensuite si ces probiotiques ont un impact sur l’hôte humain ».

Pour le savoir, des chercheurs ont analysé les entrailles de 15 volontaires en bonne santé, ayant pris pendant quatre semaines soit un produit probiotique contenant 11 souches de bactéries, soit un placebo. Pour le bien de cette étude publiée dans la revue Cell, les sujets ont subi une coloscopie et une endoscopie supérieures (analyse de la partie supérieure du tube digestif) avant et après la prise des probiotiques (ou des placebos). Les chercheurs ont également analysé les selles de tous les participants.

Il en ressort que sur les 15 participants, seuls six présentaient des bactéries dans leurs intestins. Les neuf autres semblaient ainsi “résistants” à la colonisation bactérienne. Celles-ci, indésirées, ont été retrouvées excrétées dans les selles. « Cela donne à penser que les probiotiques ne devraient pas être universellement prescrits avec des doses standards », poursuit le chercheur. Il serait néanmoins possible de personnaliser les traitements en fonction du microbiome de chaque individu, dans le but d’en tirer tous les bénéfices.

Les scientifiques notent par ailleurs, dans une étude distincte menée auprès de 21 volontaires, que les probiotiques pourraient contre toute attente avoir également un effet potentiellement nocif, s’ils sont administrés après la prise d’antibiotiques. Ils retarderaient le retour d’un microbiome intestinal normal. « Contrairement au dogme actuel selon lequel les probiotiques sont inoffensifs et profitent à tout le monde, ces résultats révèlent un nouvel effet indésirable potentiel de l’utilisation de probiotiques avec des antibiotiques », concluent les chercheurs.

Source

Articles liés : 

À quel point vos intestins vous influencent-ils ?

L’homme qui produisait “de la bière” dans ses intestins

De nouveaux capteurs à avaler analysent nos intestins comme jamais

Les probiotiques peuvent-ils vraiment aider ? Oui, mais pas tout le monde
noté 5 - 1 vote[s]