in

L’épidémie d’obésité aux États-Unis est un problème alarmant !

obésité surpoids graisse
Crédits : iStock

Aux États-Unis, les problèmes d’obésité sont connus depuis longtemps, mais ils ne cessent pourtant de s’aggraver. Un nouveau rapport nous montre qu’aucun État n’a enregistré une baisse globale de son taux d’obésité en 2017, tandis que six États ont observé une augmentation.

Ce rapport, signé de la Trust for America’s Health et la Robert Wood Johnson Foundation, analyse depuis 15 ans les tendances de l’obésité, et leur impact sur la santé et l’économie américaine. Les nouveaux résultats suggèrent que de 2015 à 2016, 39,6% des adultes présentaient un indice de masse corporelle de 30 ou plus (en France l’obésité touche 15,8 % des hommes et 15,6 % des femmes). Près de 40% des adultes sont ainsi considérés comme “obèses”. Si ce taux d’obésité – bien qu’élevé – est resté relativement stable l’année dernière pour la plupart des États, six en revanche font aujourd’hui figure de mauvais élèves. Ils enregistrent une hausse de leur taux d’obésité : l’Iowa, l’Ohio, l’Oklahoma, le Massachusetts, le Rhode Island et la Caroline du Sud.

«L’obésité est un problème complexe et souvent insoluble et l’épidémie d’obésité aux États-Unis continue d’avoir des conséquences graves sur la santé et les coûts pour les individus, leurs familles et notre nation», a déploré John Auerbach, PDG de Trust for America’s Health. Outre les risques sanitaires pour les individus eux-mêmes (hypertension, diabète, cancers, troubles cardio-vasculaires), les problèmes d’obésité coûtent également très chers outre-Atlantique. Ils représentent 149 milliards de dollars en dépenses annuelles de santé directes, et 66 milliards de dollars en perte de productivité, selon le rapport.

Notons par ailleurs quelques progrès : les taux d’obésité semblent légèrement diminuer chez les enfants de deux et quatre ans. «La bonne nouvelle est qu’il est de plus en plus évident que certains programmes de prévention peuvent inverser ces tendances, poursuit John Auerbach. Mais nous ne verrons pas de baisse significative des taux d’obésité nationaux tant qu’ils ne seront pas mis en œuvre dans tout le pays et recevront un soutien durable».

Source

Articles liés : 

L’obésité est maintenant liée à 12 cancers différents

L’obésité juvénile multipliée par 10 en 40 ans

Cancer et obésité : un lien de cause à effet de l’ordre de 40% chez les américains atteints de cancer

L’épidémie d’obésité aux États-Unis est un problème alarmant !
noté 1 - 1 vote