in

La vie sexuelle des couples téléspectateurs est moins trépidante que celle des autres !

couple tv
Crédits : Miguel Pires da Rosa

Une étude américaine suggère que la fréquence mensuelle des rapports sexuels est en lien avec le fait de posséder une télévision ou non. Il se pourrait bien que la vie sexuelle des couples téléspectateurs soit moins trépidante que celle des autres !

Les Français passent en moyenne 3h42 devant leur poste de télévision, comme l’affirme une étude publiée en janvier 2018 par Médiamétrie. Il s’agit d’une société anonyme spécialisée dans la mesure d’audience et l’étude des usages des médias audiovisuels et du digital dans notre pays. Or, il s’agirait d’un hobby qui aurait un impact sur la vie sexuelle des couples. C’est ce qu’indique une autre étude menée par l’Université d’État du Delaware (États-Unis) et publiée en août 2018 par le National Bureau of Economic Research, un organisme privé à but non lucratif.

Selon les conclusions de cette étude, les couples possédant une télévision (particulièrement dans leur chambre) ont 6% de chance de moins de faire l’amour. Les chercheurs ont collecté les données personnelles de pas moins de 4 millions de personnes vivant dans 80 pays différents. Les meneurs de l’étude ne parlent pourtant pas de disparition de l’acte sexuel, mais évoquent plutôt une sorte de «morbidité sexuelle».

Il s’agit de recherches qui confirment les résultats obtenus lors d’une autre étude menée par le professeur David Spiegelhalter de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni), qui avait été interviewé par le quotidien britannique The Telegraph en 2016. L’intéressé estimait que les couples n’allaient plus faire l’amour dès 2030 à cause de la télévision, tandis que l’utilisation du smartphone joue également un rôle non négligeable dans ce déclin annoncé ! En effet, selon le chercheur, les couples faisaient l’amour cinq fois par mois en moyenne en 1990, contre seulement trois fois par mois en 2010.

Rappelons que le sexe a des effets bénéfiques sur la santé ! Les endorphines (hormones du plaisir) secrétées lors de l’orgasme sont une véritable arme anti-stress. Citons également le fait que les hommes éjaculant régulièrement pourraient se prémunir davantage contre le cancer. Il existe d’autres bienfaits liés à une vie sexuelle active : diminution de la tension et des risques cardiaques, lutte contre les douleurs articulaires, prévention de l’incontinence urinaire ou encore du vieillissement.

Sources : QuartzMedisite

Articles liés :

Le sexe moins important que le smartphone ? Ce que révèle un nouveau sondage sur notre relation au téléphone

40% des femmes britanniques veulent essayer le sexe en réalité virtuelle !

Quand le cinéma pensait au sexe virtuel bien avant son arrivée !

La vie sexuelle des couples téléspectateurs est moins trépidante que celle des autres !
noté 5 - 1 vote