in

Exoplanètes : à court de carburant, Kepler fait de la résistance

kepler
Crédits : NASA / Ames / JPL-Caltech

Bientôt à court de carburant, le télescope spatial Kepler ne semble pas près de partir en retraite. L’instrument, à l’origine de la découverte de milliers d’exoplanètes, donne depuis quelques jours un dernier coup de collier avec une dernière campagne d’observation. En espérant de prochaines données dans quelques mois.

Après neuf années d’incroyables découvertes, le carburant commence à manquer. La NASA annonçait en effet en Mars dernier l’imminence de la retraite. « Nous sommes prêts à continuer aussi longtemps que le niveau de carburant nous le permettra », notait Charlie Sobeck, ingénieur système pour la mission du télescope spatial Kepler. « Selon nos estimations actuelles, le réservoir de Kepler sera épuisé d’ici quelques mois, mais nous avons déjà été surpris par ses performances ». Six mois plus tard, et après une mise en veille forcée, le télescope entamait le 19 août dernier sa 19e campagne malgré un propulseur défectueux et des niveaux de carburant inconnus, mais probablement très bas. Un petit “bonus” qui on l’espère, pourra mener à plusieurs dernières découvertes.

« Le vaisseau spatial Kepler a commencé à collecter des données scientifiques le 29 août pour sa 19e campagne d’observation, peut-on lire sur le site de la NASA. Après avoir été réveillée du mode veille, la configuration de l’engin spatial a été modifiée en raison du comportement inhabituel de l’un des propulseurs. Selon les indications préliminaires, les performances de pointage du télescope peuvent être quelque peu dégradées. On ne sait toujours pas combien de carburant il reste. La NASA continue de surveiller la santé et la performance de l’engin spatial ».

Avec un propulseur en moins, Kepler est aujourd’hui moins stable. Les données récoltées – si elles nous parviennent – pourraient donc être moins précises. Réponse dans quelques mois. En attendant, son successeur a déjà pris le relais. Mis en service en avril dernier, le télescope TESS a pour principal objectif de dénicher des planètes dans les zones habitables autour des étoiles naines rouges, qui représentent environ les deux tiers de toutes les étoiles de l’Univers.

Source

Articles liés : 

Près de 100 nouvelles exoplanètes découvertes par Kepler

La Nasa nous présente la planète la plus similaire à la Terre : Kepler 452-b

Kepler découvre deux nouvelles planètes semblables à la nôtre

Exoplanètes : à court de carburant, Kepler fait de la résistance
noté 4 - 6 votes