in

Et si on faisait tomber la pluie dans le Sahara grâce aux éoliennes ?

Crédits : Wikipedia

Une équipe de chercheurs a estimé que des éoliennes et des centrales solaires pourraient augmenter les précipitations dans le Sahara, le plus vaste désert du monde. L’étude est purement théorique, mais qui sait, peut-être qu’un projet reprendra ces données dans le futur !

Avec une superficie de près de 9 millions de kilomètres carrés, le Sahara est le plus grand désert présent sur Terre. Celui-ci s’étend sur 5000 km d’est en ouest, de l’océan Atlantique à la mer Rouge. Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université d’État du Maryland (États-Unis) et publiée le 7 septembre 2018 dans la revue Scienceestime que l’installation de trois millions d’éoliennes pourrait faire davantage pleuvoir dans ce désert.

En revanche, selon le principal auteur de l’étude Daniel Kirk-Davidoff, la majeure partie du Sahara resterait « extrêmement sèche ». Mais cette installation pourrait tout de même avoir « un impact écologique, environnemental et sociétal important ».

Il est question de modifier la température au sol afin d’influencer les flux d’air pour engendrer davantage de précipitations. Les éoliennes pourraient à la fois faire descendre l’air chaud, ce qui augmenterait la température la nuit (connue pour être très basse) et réduirait la vitesse des vents grâce à leur structure.

Les chercheurs estiment que l’installation de centrales solaires pourrait avoir un effet similaire. La couleur des panneaux photovoltaïques étant plus sombre que le sable, l’énergie solaire serait moins réfléchie vers le ciel. Cela qui favoriserait une augmentation de la température au sol durant la nuit et, à l’instar des éoliennes, modifierait également les interactions entre l’air et la terre.

Le but serait ici de faire apparaître de la végétation, qui serait source de nourriture pour une faune qui viendrait peupler certaines zones. Selon Yan Li, autre chercheur ayant participé à l’étude, il s’agirait des premières recherches à modéliser un tel impact sur la végétation. Toutefois, d’autres études ont aussi montré par le passé une influence d’installations éoliennes et solaires sur le climat à une échelle continentale.

Sources : AFPSciences et Avenir

Articles liés :

Le Sahara continue de s’étendre, et ce n’est pas une bonne nouvelle !

Au XIXe siècle, il y eut un projet de création d’une mer dans le désert du Sahara

Une cité verticale en plein Sahara !

Et si on faisait tomber la pluie dans le Sahara grâce aux éoliennes ?
noté 5 - 2 vote[s]