in

Ce siège auto a été pensé pour prévenir le conducteur d’un danger

siège voiture
Crédits : iStock

En attendant l’Apple Car, la firme à la pomme a déposé un brevet concernant une technologie de siège automobile destiné à alerter et protéger le conducteur en cas de danger, entre autres par des effets haptiques.

Apple et les objets connectés, une grande histoire d’amour ! Présent sur le marché des smartphones, des montres et bien sûr des ordinateurs, la firme désire toujours mettre au point une automobile, qui devrait voir le jour dans quelques années. Or, un brevet déposé en 2016 auprès de l’United States Patent and Trademark Office (USPTO) pourrait être lié à cette “Apple Car”.

Le brevet en question – qui est passé plutôt inaperçu – concerne un siège intelligent portant l’appellation « Retour haptique pour un système d’assise dynamique ». Il s’agit ici d’assurer davantage de confort en adaptant sa forme à la morphologie du conducteur.

Cependant, le siège promet surtout plus de sécurité en alertant le conducteur en cas de danger. Il est question de vibrations et de modifications de l’inclinaison et de l’assise. Celles-ci se feraient dans le cas où le véhicule sort de sa voie à cause d’une imprudence du conducteur, ou si ce dernier somnole au volant. Les capteurs pourraient faire agir le siège de la même façon en cas de détection de conditions météo difficiles, telles que le vent, le verglas ainsi que la pluie.

Le siège a également été pensé pour protéger le conducteur de façon optimisée, via un contrôle automatique de la tension que la ceinture exerce. De façon générale, les ingénieurs d’Apple ont désiré permettre au siège d’anticiper les dangers, que ceux-ci proviennent de l’extérieur ou d’une conduite dangereuse. Ces derniers ont privilégié ce genre de solution plutôt que d’élaborer une (énième) alarme sonore, alors que les airbags déjà existants ne se déclenchent qu’après une collision.

En 2017, Apple avait également déposé un autre brevet concernant un système de conduite autonome destiné à s’adapter au style de conduite et aux besoins des utilisateurs. Cette année, il a également été question d’un pare-brise à réalité augmentée. Rappelons que l’Apple Car est incarnée depuis 2014 par le Projet Titan, destiné à concurrencer General Motors, Nissan ou encore Tesla Motors. Un prototype pourrait être présenté en 2023.

Sources : The Daily MailFutura Sciences

Articles liés :

Serions-nous vraiment prêts à nous laisser conduire par une voiture autonome ? Pas sur !

Voitures autonomes : Le cauchemar à venir des assureurs

Cette IA a appris à piloter une voiture autonome en un temps record !

Ce siège auto a été pensé pour prévenir le conducteur d’un danger
noté 2 - 1 vote