in

Vidéo : La sonde Parker Solar Probe s’est envolée pour le Soleil

Crédits : Capture YouTube / NASA

Nous y sommes : la sonde Parker Solar Probe s’est envolée pour le Soleil hier. Son objectif ? Se rapprocher de la surface solaire plus que n’importe quelle sonde auparavant.

La sonde Parker Solar Probe s’est bel et bien envolée ce dimanche à 9 h 33 (heure de Paris) depuis la base de Cap Canaveral en Floride, à bord d’une fusée Delta IV Heavy. La sonde va maintenant se diriger vers Vénus. En octobre prochain, elle profitera alors de l’assistance gravitationnelle de la planète pour se placer sur une trajectoire qui la propulsera à 15 millions de kilomètres du Soleil.

Au total, six survols de Vénus seront opérés au cours des sept prochaines années. La sonde pourra ensuite venir « toucher » le Soleil, à seulement 3,8 millions de km de sa surface. Une fois débarquée près de notre étoile, celle-ci aura pour objectif de répondre à deux questions : pourquoi la couronne solaire est-elle des centaines de fois plus chaude que la surface de l’étoile ? Et comment les vents solaires sont-ils accélérés à des vitesses supersoniques ?

En attendant, on vous propose de (re) vivre le lancement de la sonde :

Notons que les orbites les plus proches de la sonde l’amèneront à l’intérieur de l’atmosphère extérieure – ou couronne – de notre étoile, où les températures atteignent des millions de degrés Kelvin. L’écran thermique qui protège la plupart des instruments à bord de la sonde ne sera chauffé de son côté qu’à environ 1 644 degrés Kelvin (soit 1 370 °C). Cet écran est composé de deux panneaux composites en carbone prenant en sandwich un noyau de mousse de carbone de 11,5 centimètres d’épaisseur. Le côté faisant face au Soleil est peint en blanc brillant avec de la peinture céramique, afin de dévier le plus possible la lumière du Soleil. L’instrumentation devrait ainsi être protégée.

Les panneaux solaires qui seront utilisés pour collecter l’énergie qui alimentera la sonde pourront également se rétracter derrière le bouclier thermique afin d’éviter la surchauffe. La sonde sera également refroidie par de l’eau dé-ionisée sous pression, le liquide le plus à même de supporter les températures extrêmes auxquelles Parker sera exposée.

Source

Articles liés : 

Qu’est-ce qui provoque le ciel rouge des couchers et levers de soleil ?

Alpha Centauri A, l’une des étoiles les plus proches, serait plus « accueillante » que le Soleil

Quand et comment notre Soleil va-t-il mourir ?

Vidéo : La sonde Parker Solar Probe s’est envolée pour le Soleil
noté 1 - 1 vote