in

Une météorite sibérienne révèle un nouveau minerai jamais vu sur Terre

pierre extraterrestre
Cette météorite retrouvée en 2016 en Russie, contient un minerai extraterrestre jusqu'alors inconnu. Crédits : webmineral.ru

Lorsque ces chercheurs d’or en Russie collectaient la pierre jaunâtre en 2016, ils pensaient qu’elle pourrait contenir un métal précieux. Mais ce qu’elle a révélé est en fait beaucoup plus rare. La roche vient de l’espace, et contient un nouveau minéral jamais vu auparavant.

Il n’a pas encore été officiellement documenté, mais les scientifiques l’ont baptisé « uakitite », d’après la région d’Uakit en Sibérie, où la météorite est tombée. Les géologues de l’Université fédérale de l’Oural, de l’Université d’État de Novossibirsk et de l’Institut géologique de l’Académie russe des sciences ont récemment dévoilé leur découverte lors de la réunion annuelle de la Société météorologique à Moscou.

Les inclusions du nouveau minéral dans la météorite Uakit sont microscopiques. La météorite est en effet principalement constituée de fer – 98 % de kamacite, un alliage fer-nickel contenant au moins 90 % de fer. Le reste se constitue de plus d’une douzaine de minéraux, dont la plupart ne sont connus que pour se former dans l’espace. Et la composition est telle que ces minéraux ont dû se former dans des conditions extrêmement chaudes – plus de 1 000°C.

Et puis il y a l’uakitite. Ses inclusions ne mesuraient que 5 micromètres. À titre de référence, le cheveu humain moyen a un diamètre de 99 micromètres. Ces petits morceaux de minéraux sont donc minuscules, trop pour une analyse directe. « Malheureusement, nous n’avons pas réussi à obtenir toutes les propriétés physiques et optiques de l’uakitite en raison des très petites tailles des grains », notent les chercheurs.

Mais ils ne sont pas non plus revenus bredouilles. Les scientifiques expliquent en effet avoir pu déterminer que l’uakitite présentait des similitudes structurelles communes avec deux autres minéraux : la carlsbergite et l’osbornite. Forgés dans l’espace, ils sont tous les deux des nitrures contenant de l’azote. Les géologues ont également pu utiliser une technique appelée diffraction par rétrodiffusion d’électrons pour obtenir des données structurelles sur trois des cristaux d’uakitite. Il en ressort que le minerai présente une dureté de 9-10 sur l’échelle de Mohs. Seul le diamant fait mieux.

Source

Articles liés : 

Deux météorites filmées en train de s’écraser sur la Lune

Les 6 plus grandes météorites jamais retrouvées sur Terre

À la recherche des « météorites perdues » de l’Antarctique

Une météorite sibérienne révèle un nouveau minerai jamais vu sur Terre
noté 4.3 - 8 votes