in

Un nouveau ptérosaure découvert, incroyablement bien conservé

Pteranodon ptérosaure
Crédits : iStock

Il y a un peu plus de 200 millions d’années, un nouveau ptérosaure survolait le vaste désert de l’Utah triasique, emportant d’autres reptiles dans sa gueule, avant de finalement venir s’échouer près d’une oasis asséchée.

une nouvelle espèce de ptérosaure – baptisée Caelestiventus hanseni – a récemment été découverte aux Etats-Unis. Ce fossile, vieux de plus de 200 millions d’années, est dans un “état exceptionnel” de conservation. L’animal présentait une envergure d’environ 1,5 mètre, et arborait un total de 110 dents, dont quatre crocs de 2,5 centimètres de long. Une découverte rare, donc exceptionnelle. “Il existe peu de fossiles de ptérosaure. Ce sont des animaux à la mécanique délicate (…). Après leur mort, leur os ne résistent pas aux temps”, explique en effet Brooks Britt de l’université Brigham Young, principal auteur de l’étude publiée lundi dans Ecology & Evolution.

Une analyse géologique de la carrière suggère qu’au cours du Trias supérieur, de nombreux animaux se sont rassemblés autour d’une oasis luxuriante – parée de plantes – entourée d’un vaste désert. Mais l’environnement s’est ensuite asséché, laissant la faune et la flore déshydratées. “Les animaux sont probablement morts pendant une sécheresse sévère; les sédiments indiquent que leurs carcasses ont été enterrées lorsque les pluies sont redevenues normales et que le lac s’est rempli, les vagues de rodage enfouissant les os avec du sable“, poursuit le chercheur. L’ancien sable et l’eau ont tellement bien conservé les fossiles que les chercheurs peuvent aujourd’hui se faire une idée très précise de l’animal.

On sait, par exemple, que ce ptérosaure présentait des yeux étonnamment petits, et que sa dentition était “assez complexe“, avec “une combinaison de crocs et de minuscules dents de chaque côté des mâchoires inférieures“, poursuit le chercheur. En tout, 80 dents étaient disposées sur la mâchoire inférieure (y compris les quatre crocs) et 30 sur la mâchoire supérieure, dont huit petites à l’avant et 22 moyennes à l’arrière.

En outre, comme le dimorphodon, un ptérosaure de taille moyenne qui vivait au jurassique, cette nouvelle espèce avait une tête relativement grande et des ailes relativement courtes, indiquant son incapacité à voler sur de vastes zones. Ils se nourrissaient probablement d’insectes ou de petits animaux terrestres, se déplaçant d’arbres en arbres sur de courtes distances.

Apparus il y a environ 225 millions d’années, rappelons que les ptérosaures ont dominé le ciel pendant plus de 160 millions d’années, avant de finalement s’éteindre à la fin du Crétacé, en même temps que les dinosaures non aviaires.

Source

Articles liés : 

Des centaines d’oeufs de ptérosaures découverts

Pourquoi le T-Rex était incapable de tirer la langue

Jurassic World : pouvons-nous vraiment ressusciter les dinosaures ?

Un nouveau ptérosaure découvert, incroyablement bien conservé
noté 4 - 4 votes