in

Triangle des Bermudes : des vagues scélérates pourraient-elles expliquer toutes ces mystérieuses disparitions ?

vague scélérate tempête mer
Crédits : Wikipedia / NOAA

Le triangle des Bermudes, cette mystérieuse étendue d’océan entre les Bermudes, Porto Rico et la pointe de la Floride, aurait avalé de nombreux navires au fil des années. Des vagues scélérates pourraient-elles expliquer toutes ces disparitions ?

Beaucoup d’histoires ont été racontées au sujet de ces disparitions : de la capture des humains par des extraterrestres au continent perdu – l’Atlantide -, qui aurait aspiré les bateaux à sa portée avec une force mystérieuse et non identifiée, en passant par de puissants vortex qui auraient propulsé les victimes directement dans une autre dimension. Mais pourrait-il y avoir une explication plausible ? L’hypothèse des vagues scélérates n’est pas nouvelle, et elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène grâce à trois chercheurs britanniques dans une série documentaire en trois épisodes : The Bermuda Triangle Enigma.

« Il n’y a aucun doute sur le fait que cette zone est sujette à des vagues scélérates », explique Simon Boxall, océanographe à l’Université de Southampton (Angleterre) et l’un des scientifiques de l’équipe. Elles peuvent se produire « partout où plusieurs tempêtes se rejoignent ». Ces vagues sont raides et grandes, comme des « murs d’eau », et elles frappent souvent de façon inattendue, selon l’Administration nationale océanique et atmosphérique. La pointe de l’Afrique du Sud par exemple, est très sujette à ces formations, où les vagues des tempêtes de l’océan Atlantique Sud, de l’océan Indien et de l’océan Austral se réunissent parfois. Des disparitions de gros porte-conteneurs et de pétroliers ont en effet déjà été enregistrées au large de l’Afrique du Sud.

Cela vaut également pour le triangle des Bermudes, où certaines tempêtes peuvent se rejoindre, venant du Mexique, de l’équateur et plus à l’est dans l’Atlantique. Si chaque vague peut atteindre plus de 10 mètres de hauteur, certaines peuvent occasionnellement – si elles se réunissent – atteindre plus de 30 mètres de haut ! Des ingénieurs de l’Université de Southampton ont d’ailleurs construit des modèles de navires, dont un des USS Cyclops, un navire disparut dans le triangle des Bermudes en 1918 avec plus de 300 personnes à son bord. Ils ont ensuite simulé des vagues scélérates et ont alors constaté qu’en effet, certains navires pouvaient couler rapidement s’ils rencontraient ce genre de « mur d’eau ». En parallèle, ils ont découvert que plus le bateau est gros, plus la difficulté à rester à flots est grande.

Pourrait-il y avoir d’autres explications ? « Les gens parlent souvent d’anomalies magnétiques étranges, poursuit le chercheur. Il n’y en a pas. La plus proche est à environ 1600 km au sud du Brésil – loin du triangle des Bermudes ». Une autre théorie suggère la présence de poches de gaz méthane explosif qui pourraient – en raison d’une perturbation – remonter vers la surface de l’eau et rendre l’eau moins dense que le navire, ce qui entraînerait le naufrage de celui-ci. Cependant, « aucune expérience à ce jour n’a été en mesure de prouver que c’est possible », explique-t-il. « Théoriquement, cela pourrait se produire, mais il y a beaucoup d’endroits dans le monde où cela peut arriver. » Pas seulement dans le triangle des Bermudes, donc.

Source

Articles liés :

Seulement 13% des océans sont épargnés par les humains

En fait, le niveau des océans pourrait augmenter de… 6 mètres

Cette infographie nous montre à quel point les lacs et océans peuvent être profonds

Triangle des Bermudes : des vagues scélérates pourraient-elles expliquer toutes ces mystérieuses disparitions ?
noté 3.4 - 11 votes