in

TESS capture des images incroyables d’une comète

comète TESS
Crédits : Capture YouTube / NASA Goddard

Peu avant sa mise en service, le nouveau télescope spatial de recherche d’exoplanètes de la NASA, TESS, a effectué quelques tests d’observations. Les astronomes ont alors profité du passage d’une comète “à proximité” pour prendre des images incroyables.

C’est officiel : le satellite TESS, récemment mis en orbite par la NASA, vient de commencer sa chasse aux exoplanètes. Le télescope utilisera la méthode de transit pour détecter les planètes de masse terrestre en orbite autour d’étoiles lointaines, et ce au cours des deux prochaines années. Avant cette mise en orbite, il a néanmoins fallu faire des tests. Le 25 juillet dernier, les chercheurs de la NASA ont notamment tenu à évaluer la capacité du satellite à collecter un «ensemble prolongé d’images périodiques stables couvrant une large région du ciel». Et ça tombait bien : une comète passait par là.

Au cours de ces observations, TESS a en effet réussi à prendre une série d’images de la comète C/2018 N1 – découverte pour la première fois le 29 juin, un mois auparavant. L’objet se situe ici (sur les images de TESS) à environ 48 millions de kilomètres de la Terre et se déplace à travers la constellation du sud, Piscis Austrinus.

Cette capacité à observer de larges régions du ciel pendant de longues périodes sera l’atout sur lequel TESS s’appuiera pour sa recherche de nouveaux mondes. La méthode de transit permet en effet de déceler la présence d’une planète en orbite se déplaçant entre la Terre et son étoile, provoquant ainsi une légère baisse de la lumière de l’étoile. En observant le ciel sur de longues périodes, TESS sera ainsi capable de capturer ces changements de lumière.

Rappelons que les cibles du télescope seront également en moyenne 10 fois plus proches et 100 fois plus brillantes que celles dénichées par Kepler, bientôt en retraite en raison d’un manque de carburant. Environ 200 000 étoiles à moins de 300 années-lumière de notre Soleil seront particulièrement scrutées. Le satellite permettra également l’imagerie d’exoplanètes orbitant dans les zones habitables des étoiles naines rouges, comme TRAPPIST-1 et Proxima Centauri.

Source

Articles liés : 

Pluton pourrait être faite de millions de comètes

Voici ce que vous verriez si vous étiez sur une comète

Astéroïde, météore, météorite et comète : quelle est la différence ?

TESS capture des images incroyables d’une comète
noté 5 - 3 votes