in ,

Pouvons-nous vraiment ressentir quelque chose pour une intelligence artificielle ?

Crédits : Université de Duisbourg et Essen / PLOS One

Une récente étude a confirmé ce que soutenaient d’autres recherches datant d’une décennie : pour un humain, éteindre un robot argumentant et protestant pour rester allumé est quelque chose de compliqué. Ces études tendent à affirmer que l’être humain peut ressentir des émotions envers une machine.

Regarder et interagir avec des enfants, des chiots ou encore des chatons, rien de mieux pour être attendri, n’est-ce pas ? Et si demain, les robots déclenchaient ce même genre d’émotions chez les humains ? C’est justement ce qu’a conclu une étude publiée dans la revue PLOS One le 31 juillet 2018 et menée par des chercheurs de l’Université de Duisbourg et Essen (Allemagne).

Les scientifiques ont convié des volontaires afin d’officiellement faire progresser l’algorithme des robots avec des tâches répétitives. En réalité, il était question de tester la “résistance” des humains face au robot Nao. Il a été demandé aux volontaires de l’expérience d’éteindre les machines alors que celles-ci protestaient, suppliaient les volontaires pour ne pas être éteintes et argumentaient en déclarant par exemple avoir peur du noir.

Sur les 85 participants à l’expérience, 13 ont tout simplement refusé d’éteindre le robot. Quant à ceux qui y sont parvenus, ceux-ci ont plutôt attendu longtemps avant de s’exécuter. Lorsque les chercheurs ont questionné les volontaires, ces derniers ont indiqué avoir eu peur de faire quelque chose de mal, avoir été surpris ou encore ne pas avoir voulu déplaire au robot.

Et si l’empathie était le point faible de l’humain dans le cadre de ses relations avec les robots ? Ce genre de recherches est-il rassurant ou plutôt inquiétant ? Quoi qu’il en soit, cette récente étude confirme d’autres recherches similaires menées en 2007 à l’Université de technologie d’Eindhoven (Pays-Bas) dont un extrait est montré dans la vidéo ci-dessous :

Sources : CnetObjetConnecte.net

Articles liés :

Voici Nina, le robot au regard qui semble humain

Pepper, le robot qui comprend et ressent les émotions fait un tabac au Japon !

BabyX, l’enfant-robot qui simule des émotions

Pouvons-nous vraiment ressentir quelque chose pour une intelligence artificielle ?
noté 5 - 1 vote