in

Néandertaliens et Dénisoviens se sont accouplés, et ils ont même eu des enfants

Crédits : AO, le dernier Néandertal

Néandertaliens et Dénisoviens sont nos plus proches et plus récents cousins. Un fragment d’os retrouvé dans une grotte de Sibérie, sans doute celui d’une adolescente, confirme aujourd’hui que ces deux groupes se sont bel et bien accouplés, engendrant une descendance.

Des fouilles archéologiques avaient déjà révélé que l’homme de Néandertal coexistait en Eurasie avec celui de Denisova. Des restes de Néandertal ont même été retrouvés dans la grotte de Denisova, dans les montagnes de l’Altaï, où furent découverts les quelques dents et os de cette lignée disparue, soulevant ainsi des questions sur leur interaction.

L’analyse par une équipe d’anthropologues d’un minuscule fragment d’os apporte aujourd’hui la preuve d’un accouplement entre l’homme de Néandertal et l’homme de Dénisova, séparés il y a entre 400 000 et 500 000 ans. « C’est la première fois qu’on trouve un descendant direct de ces deux groupes », explique à l’Agence France-Presse Viviane Slon, de l’Institut Max-Planck d’anthropologie évolutionniste de Leipzig en Allemagne, coauteure de l’étude publiée mercredi dans Nature.

L’équipe de chercheurs explique avoir étudié un fragment d’os long de 2,5 centimètres, baptisé « Denisova 11 », découvert en 2012 dans la grotte de Denisova. Après avoir analysé des protéines extraites, il en est ressorti que ce petit os appartenait à une adolescente âgée d’au moins 13 ans lorsqu’elle est décédée. La datation au radiocarbone suggère de son côté que la jeune fille s’est éteinte il y a un peu plus de 50 000 ans. Les scientifiques ont ensuite broyé un échantillon et séquencé l’ADN de la poussière d’os. Il en ressort alors que le père dénisovien de la jeune fille avait au moins un ancêtre néandertalien, probablement aussi loin que 300 à 600 générations avant sa naissance.

En outre, les scientifiques ont découvert que la mère néandertalienne de l’adolescente était génétiquement plus semblable aux Néandertaliens d’Europe occidentale. Cette découverte suggère que les Néandertaliens ont migré entre l’ouest et l’est de l’Eurasie pendant des dizaines de milliers d’années.

Seules six personnes présentes dans cette grotte ont été ainsi analysées. Une jeune fille sur les six personnes étudiées présente les preuves génétiques d’un métissage entre les deux lignées, ce qui suggère – d’un point de vue statistique – que le métissage était peut-être courant chaque fois que ces groupes interagissaient. « Ils devaient s’accoupler fréquemment, beaucoup plus que ce que nous pensions auparavant, note Svante Pääbo, co-auteur de l’étude. Sinon nous n’aurions pas été aussi chanceux ».

Source

Articles liés : 

Il y a 50 000 ans, l’Homme de Néandertal allumait aussi ses propres feux

Des mini cerveaux de Néandertal poussent en laboratoire

Pourquoi les Néandertaliens avaient-ils des visages si différents des nôtres ?

Néandertaliens et Dénisoviens se sont accouplés, et ils ont même eu des enfants
noté 4 - 4 vote[s]