in ,

Les personnes amputées pourraient retrouver le toucher grâce à des nerfs artificiels intégrés aux prothèses

Crédits : Wikimedia Commons

Des chercheurs américains et sud-coréens ont mis au point des nerfs artificiels s’approchant de très près des capacités de notre système nerveux sensoriel. Ces recherches ouvrent la porte à des applications futures en ce qui concerne les prothèses équipant les personnes amputées.

Et si l’on donnait le sens du toucher aux personnes amputées équipées d’une prothèse de jambe ou de bras ? C’est justement ce à quoi aspire une équipe de recherche de l’Université de Stanford (États-Unis) et de l’Université de Séoul (Corée du Sud), dont l’étude a été publiée le 31 mai 2018 dans la revue Science.

Ces recherches ont tout de même permis d’imiter de manière quasi parfaite la complexité de notre système nerveux sensoriel. Les scientifiques ont créé des nerfs artificiels en utilisant de minuscules composants électroniques rendus flexibles via des matériaux organiques.

« Lorsqu’on les touche, une grappe de capteurs convertit la pression en signaux électriques, qui naviguent ensuite le long de neurones électroniques jusqu’à des transistors qui miment les synapses humaines », explique Tae-Woo Lee, un des principaux meneurs de l’étude dans un communiqué de l’Université de Stanford.

Les scientifiques évoquent également une belle avancée, un coût de fabrication bon marché et une compatibilité idéale avec les tissus humains pliables. Il se pourrait bien que dans un avenir proche, de tels nerfs artificiels intégrés aux prothèses puissent donner le sens du toucher aux personnes amputées.

Rappelons tout de même que les prothèses actuelles sont déjà remarquables. En effet, certaines peuvent permettre le contrôle du mouvement du bras simplement par le biais de la pensée, et d’autres possèdent des capteurs de pression au bout des doigts afin de permettre à l’individu de contrôler l’adhérence de ses doigts sans avoir besoin de garder un œil dessus.

Sources : Science & VieTrust My Science

Articles liés :

Un projet d’impression 3D de prothèses sur mesure porte ses fruits

Cette prothèse de main est capable de reconnaître les objets

Des implants imprimés en 3D permettent à des nerfs de repousser

Les personnes amputées pourraient retrouver le toucher grâce à des nerfs artificiels intégrés aux prothèses
noté 5 - 1 vote