in

Les narvals et bélugas seraient aussi concernées par la ménopause

béluga
Crédits : Wikimedia Commons

Si la plupart des animaux sont capables de se reproduire tout au long de leur vie, certaines espèces – l’Homme, l’orque et le globicéphale noir – ont développé la ménopause. C’est également le cas des bélugas et des narvals, révèle une étude.

Une récente étude publiée dans Scientific Reports, menée par des chercheurs de l’Université d’Exeter (Royaume-Uni) et du Center for Whale Research (États-Unis), suggère que la ménopause a évolué indépendamment chez trois espèces de baleines. En effet, un ancêtre commun des bélugas et des narvals serait concerné. Mais pourquoi, exactement ? Pourquoi une femme devrait cesser de se reproduire avant la fin de sa vie ? « Pour que la ménopause ait un sens en termes d’évolution, une espèce a besoin à la fois d’une raison de cesser de se reproduire et d’une raison de vivre après », explique le docteur Samuel Ellis de l’Université d’Exeter, principal auteur de l’étude.

Le chercheur prend en exemple des épaulards : « il y a ménopause du fait que les descendants restent avec leurs mères pour la vie – alors qu’une femelle vieillit, son groupe contient de plus en plus de ses enfants et petits-enfants, explique le chercheur. Ce lien de plus en plus important signifie que, si elle continue à avoir de jeunes enfants, ceux-ci rivalisent avec ses propres descendants directs pour des ressources telles que la nourriture. Quant à la raison de continuer à vivre, les femelles plus âgées sont très importantes pour la survie de leur progéniture, de par leur connaissance de leur environnement (lieux de nourriture abondante, par exemple) ».

Si la ménopause chez les orques est rapportée depuis très longtemps, les données manquaient concernant les bélugas et les narvals. Il y a quelques semaines, l’analyse de cadavres a néanmoins révélé la présence d’ovaires dormants chez des femelles âgées de ces deux espèces. À la vue de ces résultats, ils présentent une structure sociale similaire aux épaulards. Chez les Hommes, les raisons semblent être les mêmes : pour nos ancêtres, les femmes plus âgées apportaient beaucoup au groupe social, mais devaient cesser de faire des enfants pour éviter les conflits internes.

Source

Articles liés : 

L’étonnante technique des bélugas pour exprimer leurs sentiments

Un béluga apprend à « parler » dauphin pour être accepté dans leur groupe

La fonte des glaces est-elle un avantage ou un inconvénient pour les baleines ?

Les narvals et bélugas seraient aussi concernées par la ménopause
Notez cette actu

Written by Brice Louvet

Passionné par les sciences, et relations humaines, je partage avec vous les nouvelles découvertes, des situations les plus insolites aux dossiers les plus intéressants



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

US-SPACE-NASA-ASTEROID

La NASA se rapproche de l’astéroïde Bennu avec OSIRIS- REx

bébé couche

Le contenu des couches de votre bébé possède des pouvoirs insoupçonnés