in

La sonde japonaise s’approche à moins d’1 km de l’astéroïde Ryugu !

Crédits : Shohei Ikashita

Il y a quelques jours, la sonde japonaise Hayabusa2 s’est approchée plus que jamais de Ryugu, offrant une vue sans précédent de la surface de l’astéroïde. Prochain objectif : la collecte d’échantillons.

Il y a deux semaines, Hayabusa2 s’est approchée à moins de six kilomètres de Ryugu. C’était déjà un exploit, mais la sonde vient de faire mieux. La troisième phase de la mission a vu, le 6 août dernier, Hayabusa2 se rapprocher à 851 mètres de l’astéroïde, ce qui en fait la rencontre la plus proche à ce jour. Les planificateurs de la mission se préparent maintenant à une procédure qui permettra à la sonde japonaise de collecter des échantillons de roche et de poussière à la surface de l’objet. Cette troisième descente avait pour objectif de mesurer la faible force gravitationnelle exercée par l’astéroïde d’un kilomètre de large.

Au cours de sa descente, Hayabusa2 a pris des photos avec sa caméra de navigation optique téléobjectif (ONC-T) et sa caméra de navigation optique grand angle (ONC-W). Une petite barre à l’échelle de 10 mètres au bas de la photo ci-après nous permet de mettre les distances en perspective. Que l’on ne s’y trompe pas : les petits cailloux sur les photos sont en fait de gigantesques rochers, certains pouvant atteindre plusieurs mètres de large.

La surface de Ryugu à environ 1000 mètres d’altitude. Crédits : JAXA

Ces mesures de gravité prises, la JAXA étudie encore la surface de l’astéroïde afin de déterminer le lieu d’atterrissage idéal de la sonde. Les astéroïdes ont des champs gravitationnels faibles et complexes, le but est de pouvoir atterrir sans rebondir. Le choix du site devrait se faire fin août. Une fois l’échantillon prélevé, l’objectif sera de le ramener sur Terre (peut-être en 2020).

La sonde spatiale devrait également larguer un robot et un analyseur autonomes sur l’astéroïde. Ces deux objets, nommés respectivement Minerva-2 et Mascot (Mobile Asteroid Surface Scout), auront pour mission d’analyser la composition du sol. Toutes ces prouesses permettront, on l’espère, de répondre à certaines interrogations concernant l’origine de notre système solaire.

Source

Articles liés : 

Un rare astéroïde binaire découvert près de la Terre

Astéroïde, météore, météorite et comète : quelle est la différence ?

Cet astéroïde qui erre dans notre système solaire vient-il “d’ailleurs” ?

La sonde japonaise s’approche à moins d’1 km de l’astéroïde Ryugu !
noté 3 - 4 votes