in

Invention d’un nouveau moyen de paiement par “reconnaissance veineuse” !

PalmSecure Fujitsu reconnaissance veineuse
Crédits : capture Youtube / Fujitsu Frontech North America

Parmi les nouveaux moyens de paiement, nous connaissons ceux basés sur les empreintes digitales ou encore la reconnaissance faciale. Au Japon, une banque et un géant de la haute technologie se sont associés pour tester un nouveau système de paiement sans carte, reposant sur la reconnaissance veineuse.

Ce projet de paiement par reconnaissance veineuse porté par la banque AEON et la firme Fujitsu s’apprête à être appliqué dans des commerces de proximité de la chaîne Ministop au Japon. Les premiers tests débuteront dès le mois de septembre de cette année, selon un communiqué de Fujitsu publié le 12 juillet 2018.

PalmSecure a été développé par la firme nippone une vingtaine d’années plus tôt. C’est un système d’identification biométrique qui ne se base pas sur les empreintes digitales, mais sur le schéma dessiné par les veines de la paume de la main. Selon Fujitsu, il s’agirait d’un schéma propre à chaque individu et très difficilement réplicable.

« Étant donné que les veines sont situées à l’intérieur du corps et qu’elles possèdent une multitude de caractéristiques différentes, il est extrêmement difficile d’usurper une identité : le niveau de sécurité obtenu est donc très élevé », peut-on lire sur la page dédiée de Fujistu France.

Il faut savoir que cette technologie est par exemple déjà utilisée au Brésil par la Banco Bradesco pour sécuriser les retraits d’argent dans les distributeurs. Néanmoins, Fujitsu et AEON désirent étendre le système dans les commerces comme moyen de paiement, pour « améliorer l’expérience client par un moyen de paiement sans contact et plus sécurisé ».

Dans les faits, le client désirant payer par ce moyen devra s’inscrire en enregistrant ses empreintes dans un des magasins Ministop participants à la phase de test. Ensuite, au moment de l’achat, il suffira de placer sa main au-dessus du capteur afin que celui-ci procède à la vérification sur schéma veineux en temps réel. L’achat sera alors finalisé après que le client aura donné sa date de naissance pour encore plus de sécurité.

Sources : L’Usine DigitaleGlobal Security mag

Articles liés :

La biométrie et la reconnaissance faciale sont-elles fiables ?

En Australie, la reconnaissance faciale va remplacer le passeport au contrôle des frontières

Une société affirme pouvoir tromper la reconnaissance faciale de l’iPhone X avec des masques 3D

Invention d’un nouveau moyen de paiement par “reconnaissance veineuse” !
noté 5 - 1 vote