in

D’où vient cette étrange petite galaxie en orbite autour de la Voie lactée ?

La région du ciel où Segue 1 a été trouvée (à gauche) et la galaxie elle-même (à droite). Crédits : Sloan Digital Sky Survey et M. Geha

En orbite autour de la Voie lactée, Segue 1 est une galaxie tout à fait singulière : elle est très petite, très faible, proche de notre Galaxie, et personne ne sait d’où elle vient.

Au cours de la dernière décennie, nos télescopes sont devenus suffisamment puissants pour repérer une petite classe de galaxies. Elles sont très compactes, se situant en termes de taille entre un amas globulaire et une galaxie naine. Segue 1 est l’un de ces objets, et il fut d’ailleurs le premier découvert en 2006.

Segue 1 est rempli d’étoiles vieillissantes ou très anciennes datant du début de l’Univers. Sa teneur en métal est donc très faible – les métaux se sont propagés dans l’Univers après plusieurs générations d’étoiles. Segue 1 a également une luminosité d’environ 300 soleils, ce qui est beaucoup plus faible qu’un amas globulaire typique. Mais alors, comment cet objet s’est-il retrouvé en orbite autour de la Voie lactée à une distance de seulement 23 000 parsecs (75 000 années-lumière) ?

Pour tenter de le savoir, une équipe d’astronomes s’est penchée sur les données de la Sloan Digital Sky Survey. Ils ont ainsi réussi à calculer le mouvement correct de la galaxie, pour finalement découvrir qu’elle tournait autour de la Voie lactée une fois tous les 600 millions d’années. Quant à savoir comment elle est arrivée là, les chercheurs n’ont à ce jour aucune certitude. Deux scénarios plausibles sont néanmoins avancés.

Le moins probable suggère que Segue 1 était autrefois le satellite d’une autre galaxie. Cette dernière serait entrée en collision avec la Voie lactée il y a environ 12 milliards d’années, laissant Segue 1 orpheline – puis adoptée par notre galaxie. La Voie lactée a en effet fusionné avec un certain nombre d’autres galaxies dans le passé. Les astronomes le savent grâce aux ondulations générées par ces collisions. En revanche, l’orbite de Segue 1 n’est compatible avec aucune de ces collisions connues. Soit l’hypothèse n’est pas bonne, soit nous n’avons tout simplement pas encore détecté ces ondulations.

La deuxième option – plus vraisemblable, avec une probabilité de 75 % – suggère que Segue 1 se promenait tout simplement seule dans l’espace, avant de croiser finalement notre Galaxie il y a environ 8 milliards d’années. De futures analyses pourraient nous aider à caractériser plus clairement son histoire.

Vous retrouverez tous les détails de cette étude dans la revue The Astrophysical Journal.

Source

Articles liés : 

Où est donc passée la sœur perdue de notre Galaxie ?

Chaque point de lumière de cette image est en réalité une galaxie lointaine

La Voie lactée a absorbé une galaxie il y a 8 milliards d’années

D’où vient cette étrange petite galaxie en orbite autour de la Voie lactée ?
noté 2.2 - 9 votes