in

Un fossile incroyable découvert en Haute-Garonne

crâne fossile
Crédits : Musée d'histoire naturelle de Toulouse

En 2014, un fermier tombait sur des ossements étranges en faisant des travaux sur l’un de ses terrains près de l’Isle-en-Dodon (Haute-Garonne). Craignant d’être embêté par des chasseurs de fossiles, l’agriculteur a gardé pour lui sa découverte pendant près de trois ans, avant de finalement contacter le Muséum de Toulouse. Louée soit sa décision.

Soit la curiosité, soit le devoir civique aura donc fini par l’emporter. Bonne nouvelle pour les curieux : «Ce n’est que lorsque nous y sommes allés, en 2017, que nous avons réalisé l’importance de la découverte», rapporte la direction du musée. Les ossements, dont un crâne quasi intact, appartenaient à un parent de l’éléphant, le Gomphotherium pyrenaicum, qui parcourait la région il y a environ 11 à 13 millions d’années.

Ces créatures avaient deux défenses sortant de leur mâchoire inférieure, en plus de la paire supérieure plus typique, observée chez les éléphants aujourd’hui. Ces défenses inférieures étaient relativement plates et pouvaient être utilisées pour creuser des racines.

«On met aujourd’hui un visage sur une espèce qui était devenue quasiment mythique», explique Pierre Dalous, le conservateur du Muséum. «Le crâne complet a été retiré du terrain et ramené au laboratoire. Il est pris dans la roche, il faut donc maintenant gratter centimètre par centimètre pour dégager l’ensemble du crâne, nous en sommes à la moitié, il reste encore six à neuf mois de travail».

La découverte exceptionnelle permettra d’en apprendre davantage sur l’espèce disparue. Seules quelques dents avaient jusqu’à ce jour été découvertes il y a environ 150 ans dans la même région. Le reste du corps de l’animal reste malheureusement introuvable malgré des fouilles menées dans les environs.

Ce spécimen très rare est apparu en Afrique avant de migrer en Europe il y a 18 millions d’années, puis de disparaître il y a environ 1,5 million d’années.

Source

Un fossile incroyable découvert en Haute-Garonne
noté 3.6 - 11 votes