in

Un atelier de momification découvert en Egypte

chambre funéraire Égypte momie
Une des chambres funéraires. Crédit : Ministère égyptien des antiquités

Une équipe d’archéologues annonce avoir mis au jour un ancien puits funéraire et un atelier de momification situés à trente mètres sous terre, près de la nécropole de Saqqara, au sud du Caire.

Des archéologues annoncent aujourd’hui avoir fait la découverte en avril dernier d’un ancien puits funéraire et d’un atelier de momification, dans la nécropole égyptienne du désert de Saqqara. Le puits funéraire, qui daterait de plus de 2000 ans, contenait 35 momies et des sarcophages en pierre. Il renfermait également des centaines de statuettes en pierre, des jarres et des récipients utilisés dans le processus de momification.

Par ailleurs, l’un des cercueils contenait un masque porté par la momie en argent doré avec des yeux incrustés de calcite, d’obsidienne et d’une pierre noire (probablement de l’onyx). « La découverte de ce masque pourrait être qualifiée de sensationnelle », s’enthousiaste l’archéologue Ramadan Badry Hussein, de l’Université de Tübingen (Allemagne) et chef de l’équipe germano-égyptienne à l’origine de la découverte. « Très peu de masques en métaux précieux ont été conservés jusqu’à nos jours, car les tombes de la plupart des dignitaires égyptiens ont été pillées dans l’Antiquité ».

Maque porté par la momie. Crédit : Ramadan B. Hussein/Université de Tübingen

L’équipe a pu déterminer l’identité du porteur du masque : il s’agissait du deuxième prêtre de la déesse mère Mut, et du prêtre principal de la déesse Niut -shaes. Il vécut et mourut pendant la 26e dynastie (soit de 664 à 404 avant notre ère).

Le complexe funéraire où travaillaient les archéologues comprenait plusieurs puits funéraires. L’un d’entre eux, construit en briques de boue et en blocs de calcaire, était visiblement l’endroit où les prêtres momifiaient les corps avant l’enterrement. Deux grands bassins ont été retrouvés à l’intérieur : l’un des deux servait probablement à faire sécher les corps en utilisant un type de conservateur naturel à base de sel, appelé natron. Dans l’autre bassin, les prêtres préparaient les bandages de toile.

Aux côtés des sépultures, les archéologues ont également trouvé des vases canopes en albâtre, utilisés par les anciens Égyptiens pour contenir les organes des défunts, retirés pendant le processus de momification.

Source

Articles liés : 

Un sarcophage a été découvert en Égypte, et personne ne sait qui est à l’intérieur

Des archéologues découvrent une ancienne nécropole contenant 40 sarcophages en Egypte

Un nouveau dinosaure découvert en Égypte

Un atelier de momification découvert en Egypte
noté 3.4 - 5 votes