in ,

Phobies : y a-t-il réellement des personnes ayant une peur panique des plantes ?

plante carnivore
Crédits : Pixabay / MonikaP

Lorsque l’on parle de phobie, tout peut « faire l’affaire », des situations justifiant vraiment la peur pour le commun des mortels jusqu’aux peurs paniques qui pourraient paraître ridicules au premier abord. Le fait est qu’il existe, en tout cas en théorie, une phobie relative aux plantes : la phytophobie.

Les phobies relèvent de la peur démesurée et irrationnelle d’un objet ou d’une situation précise. Il peut s’agir de claustrophobie (peur des lieux clos), d’agoraphobie (peur de la foule et des lieux publics), d’aquaphobie (peur de l’eau) ou encore de mysophobie, c’est à dire la peur de la saleté ainsi que de la contamination par les microbes. D’autres angoisses peuvent néanmoins paraître assez loufoques. Citons par exemple la chérophobie (peur de la joie), l’émétophobie (peur de vomir), ou encore la sélénophobie, qui n’est autre que la peur de la Lune.

Et s’il existait des personnes ayant peur des plantes, des arbres ou encore des fleurs ? Le terme existe bel et bien car il est question de phytophobie. Cependant, il s’agit de savoir si cette peur ne serait pas plutôt de l’ordre du dégoût profond, comme cela peut être le cas d’autres aversions également qualifiées de phobies. Évoquons aussi l’existence d’un terme relatif à la peur des fruits : la carpophobie.

Le professeur Antoine Pelissolo, psychiatre, professeur des Universités et praticien hospitalier à Créteil, avait été l’auteur en 2012 d’un ouvrage baptisé Les phobies : faut-il en avoir peur ? L’intéressé avait évoqué le fait de n’avoir jamais, tout au long de sa carrière, rencontré de personnes phytophobes ou encore avoir été alerté pour un tel cas. Rappelons également qu’une phobie se doit – afin de recevoir cette appellation – d’être très handicapante, au point par exemple d’empêcher un individu de sortir de chez lui.

« Aujourd’hui, tout dégoût profond pour quelque chose, dès lors qu’il se voit associé à une histoire personnelle particulière, tend à être nommé phobie. Mais cela n’en fait pas un diagnostic pour autant », des propos rapportés par Science & Vie, qui a également publié la vidéo à voir ci-dessous :

Phobies : y a-t-il réellement des personnes ayant une peur panique des plantes ?
noté 5 - 1 vote