in

L’herpès pourrait-il déclencher la maladie d’Alzheimer ?

Crédits : Wikimedia Commons/WarXboT

Nous connaissons les effets dévastateurs de la maladie d’Alzheimer, mais les chercheurs ignorent encore la racine du problème. Une nouvelle recherche publiée dans la revue Neuron confère de la crédibilité à une idée plus ancienne, à savoir que les bactéries et les virus pourraient contribuer aux causes profondes de la maladie, et ce serait l’herpès qui serait ici visé.

Lors de tests menés en laboratoire se concentrant sur les neurones des souris précédemment liés à la maladie d’Alzheimer, ces derniers ont rapidement développé des plaques de bêta-amyloïde (Aβ) lorsqu’ils sont infectés par des virus de l’herpès. Or, ces plaques sont susceptibles de conduire à la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs à l’origine de l’étude suggèrent ici que l’accumulation de la plaque pourrait être le résultat d’une sorte de mécanisme de défense mis en place par le corps, alors qu’il tente de se protéger contre les attaques. Ces accumulations de protéines commencent alors à endommager les connexions entre les cellules du cerveau plutôt que de les protéger.

Nos résultats révèlent un mécanisme simple et direct par lequel les infections herpétiques déclenchent le dépôt d’amyloïde cérébral comme une réponse de défense dans le cerveau“, explique l’un des chercheurs, Rudolph Tanzi, de l’Institut MassGeneral pour les maladies neurodégénératives (MIND). En se basant sur des recherches antérieures, les scientifiques ont pour cette étude choisi l’herpès simplex 1 (HSV-1, le virus qui cause l’herpès labial) et l’herpès virus 6 (HHV-6) comme candidats potentiels.

Non seulement les expériences montrent ici des infections virales conduisant à plus de dépôts de bêta-amyloïde, mais les souris élevées avec des plaques humaines étaient mieux capables de repousser les dommages de HSV-1, suggérant que ces protéines sont effectivement une sorte de contre-attaque générée par le corps pour se défendre. “Il est possible que l’infection chronique par des agents pathogènes tels que l’herpès qui reste présent tout au long de la vie puisse entraîner une activation prolongée et dommageable de la réponse immunitaire à base d’amyloïde“, explique Robert Moir, l’un des membres de l’équipe.

Ainsi, l’idée suggère que ce n’est pas directement l’herpès qui cause la maladie d’Alzheimer, mais plutôt la réponse immunitaire au virus qui conduit à une neuro-inflammation cérébrale. Il est important de noter que jusqu’à présent, ces liens n’ont été montrés que dans des tests de laboratoire chez la souris. D’autres variables peuvent être impliquées comme les protéines tau mal repliées qui unissent leurs forces avec les plaques bêta-amyloïdes pour causer des ravages dans le cerveau.

Source

Articles liés : 

Si vous avez de l’herpès génital, c’est à cause de cet hominidé

La maladie d’Alzheimer pourrait-elle être causée par un virus infectant le cerveau ?

Vous n’aviez jamais vu l’herpès comme ça auparavant

L’herpès pourrait-il déclencher la maladie d’Alzheimer ?
noté 3.7 - 3 votes