in

La Chine interdit l’ASMR, une pratique jugée “pornographique”

Crédits : capture Youtube / ASMR搬运者

Le gouvernement chinois a tout simplement interdit la pratique connue sous le nom d’ASMR, une sorte de technique de relaxation basée sur de petits bruits ou des chuchotements. Les qualificatifs “vulgaires” et “pornographiques” ont été utilisés pour justifier cette même interdiction.

L’Autonomous Sensory Meridian Response (ASMR) ou Réponse automatique des méridiens sensoriels, on aime ou on aime pas. Depuis quelques années maintenant, ces vidéos sensorielles destinées à la relaxation (notamment à l’endormissement) se multiplient sur le Web. Le gouvernement chinois n’aime visiblement pas, et a même décidé de prendre des mesures visant tout simplement à interdire cette pratique.

Le 8 juin 2018, le bureau chinois de lutte contre la pornographie a franchi le pas et a décrété que l’ASMR était une pratique à placer dans la catégorie des contenus liés à la vulgarité et la pornographie, comme l’indique un communiqué officiel. Ainsi, les plateformes de streaming de Chine ont été sommées de traquer et d’effacer ce genre de vidéo. Les officiels estiment qu’il faut « protéger les mineurs de ces contenus néfastes ».

Alors que les plus importantes plateformes du pays telles que Douyu, Youku et Bilibili se sont déjà exécutées, le gouvernement chinois montre encore une fois sa capacité à prendre des décisions arbitraires sans fondement. Il est vrai que certaines de ces vidéos peuvent paraître obsessionnelles, mais chacun devrait être libre d’écouter des bruits ou des chuchotements, surtout si cela les relaxe et les aide dans leur sommeil.

D’ailleurs, la Swansea University (Royaume-Uni) avait publié une étude en 2015 montrant que l’ASMR était à 82 % utilisée par les internautes pour trouver le sommeil, preuve que l’intérêt est majoritairement basé sur le bien-être. Sur Weibo, la décision du gouvernement chinois révolte certains utilisateurs, qui se demandent comment ils vont pouvoir désormais trouver le sommeil.

Cependant en Chine, une partie des vidéos met en scène des jeunes filles plutôt jolies comme celle visible ci-dessous, léchant littéralement son micro. Il est ainsi facilement compréhensible que les hommes politiques un brin conservateurs s’en soient indignés !

Sources : MashableRTL

La Chine interdit l’ASMR, une pratique jugée “pornographique”
noté 5 - 1 vote[s]