in

Il y a sur Terre beaucoup plus de rivières et de ruisseaux que prévu

Crédits : Pexels / Ian Turnell

Les rivières et les cours d’eau couvrent une bien plus grande partie de la planète que les géologues ne l’avaient estimé auparavant, révèle une étude publiée dans Science. De nouvelles données satellites montrent que la Terre est couverte par un peu moins de 773 000 kilomètres carrés de rivières et de cours d’eau, ce qui est 44 % plus élevé que les estimations précédentes.

La découverte a des implications pour l’étude du changement climatique, car les rivières échangent des gaz à effet de serre avec l’atmosphère. « On supposait avant que les rivières et les lacs étaient transportés simplement du carbone vers l’océan », explique John Downing, de l’Université du Minnesota Duluth. « Mais les rivières sont de véritables fuites de gaz dans l’atmosphère ». Le problème, c’est que la plupart des rivières et cours d’eau sont aujourd’hui pollués par l’Homme. À mesure que les polluants – comme les engrais et les eaux usées – s’infiltrent dans l’eau, les gaz, y compris le méthane, le dioxyde de carbone et l’oxyde nitreux, jaillissent et dérivent alors dans l’atmosphère.

Ainsi, une plus grande couverture fluviale pourrait signifier plus de gaz à effet de serre dans l’air. Pour cartographier les rivières et les cours d’eau de la planète, les chercheurs ont analysé des milliers d’images provenant d’un satellite Landsat de la NASA. S’appuyant sur un logiciel spécialement développé, ils ont ensuite analysé 58 millions de mesures de rivières pour finalement calculer la couverture totale des rivières et des ruisseaux sur Terre.

« Si vous regardez dans le monde, les rivières semblent différentes d’un endroit à l’autre, explique George Allen, co-auteur de l’étude. Mais pour l’essentiel, la technologie actuelle ne prend pas en compte la morphologie réelle des rivières. Cet ensemble de données est le premier du genre à le faire à l’échelle mondiale en haute résolution ».

Outre le fait que les interactions entre les rivières et l’atmosphère sont probablement plus importantes qu’on ne le pensait auparavant, avoir une carte de la morphologie des cours d’eau sur Terre pourrait s’avérer extrêmement utile pour prédire les inondations, ou pour étudier la façon dont les rivières se comporteront à l’avenir lorsque la Terre se réchauffera.

Source

Il y a sur Terre beaucoup plus de rivières et de ruisseaux que prévu
Notez cette actu