in

En 2020, ce satellite percutera un astéroïde afin de le faire dévier de sa trajectoire !

Crédits : capture Youtube / NASA Video

La NASA a validé une mission dont le but est de construire un satellite qui pourra dévier un astéroïde de sa trajectoire. Si pour l’instant aucun objet de ce type ne s’est jamais montré dangereux, l’Agence spatiale américaine désire vérifier si une telle manœuvre est possible.

La mission Double Asteroid Redirection Test (DART) a été validée par la NASA. Celle-ci consiste en la construction d’un satellite d’une demi-tonne qui sera lancé en décembre 2020 pour percuter en 2022 le plus petit membre de la paire composant l’astéroïde Didymos. Il faut savoir que ce duo est composé de Didymos A (780m de diamètre) et de Didymos B, un autre morceau de 160m de diamètre en orbite autour du premier (voir le modèle en fin d’article).

Le but ? Tenter de modifier la trajectoire de Didymos B en influant sur sa vitesse. La NASA désire vérifier que ce genre d’opération est réalisable au cas où un jour, un astéroïde croise réellement le chemin de notre planète. De plus, projeter sur l’objet un impacteur cinétique est la solution ayant été retenue, alors que d’autres choix étaient disponibles comme le tractage ou encore l’utilisation d’une ogive nucléaire. La solution de l’impacteur cinétique est également la plus avancée et la plus facilement réalisable.

Alors qu’il s’agit du premier test grandeur nature de ce genre de stratégie, une sonde devrait être envoyée sur les lieux après l’impact. Suite à des soucis de financement, l’ESA assurera bel et bien cette mission par le biais de la sonde HERA, qui arrivera sur Didymos en 2026. Il sera trop tard pour observer l’impact, mais la sonde pourra en revanche observer Didymos B sous toutes les coutures et évaluer l’efficacité de l’impacteur.

Il faut savoir que Didymos est considéré comme une cible idéale. Observé avec grande attention depuis 2003, l’astéroïde binaire semble avoir la même composition que beaucoup d’autres astéroïdes. Par ailleurs, si la forme de Didymos A est connue, celle de Didymos B ne l’est pas. Mais ce qui est sûr, c’est que sa taille est idéale pour effectuer le test d’un impacteur cinétique.

Sources : Sciences et AvenirFutura Sciences

En 2020, ce satellite percutera un astéroïde afin de le faire dévier de sa trajectoire !
noté 4 - 2 votes