in

Une petite fille de 5 ans a été temporairement paralysée par une morsure de tique

Profll Facebook de la mère

Aux États-Unis, une mère a déclaré avoir eu la frayeur de sa vie la semaine dernière lorsque sa jeune fille a temporairement perdu la capacité de marcher après s’être fait mordre par une tique.

La paralysie à tiques est une complication provoquée par la morsure d’une tique – provenant plus souvent d’une femelle adulte. Bien que cette maladie peut avoir des conséquences irréversibles, elle atteint surtout les animaux sauvages et le bétail. Souvent hôtes involontaires de ces parasites, les humains peuvent toutefois occasionnellement être victimes de cet empoisonnement. Ce fut notamment le cas mercredi dernier de la petite Kailyn, 5 ans, qui suite à une morsure de tique sur le cuir chevelu a soudainement perdu sa capacité à marcher et à parler. Sa mère explique que sa fille était « parfaitement bien » la veille, mais que les choses ont pris une « tournure effrayante » le 6 juin dernier lorsqu’elle a réveillé sa fille pour l’emmener à l’école.

« Elle s’est réveillée hier matin pour se préparer à aller à la garderie et dès qu’elle a touché le sol, elle est tombée », explique la maman à ABC News. « Elle essayait de se tenir debout et de marcher mais continuait de tomber, alors je pensais que ses jambes étaient juste endormies. Je lui ai ensuite brossé les cheveux pour lui faire une queue de cheval, c’est alors que j’ai vu la tique », a-t-elle ajouté. Une fois aux urgences, les médecins ont effectué des tests sanguins et réalisé un scanner sur la jeune fille pour confirmer le diagnostic de paralysie des tiques.

Kailyn Kirk, 5 ans, se remet d’un cas de paralysie des tiques. Crédits : Facebook / Jessica Griffin

La maladie serait causée par une toxine trouvée dans la salive des tiques, selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies américains, qui notent que les symptômes disparaissent habituellement environ 24 heures après l’enlèvement de la tique.

Aujourd’hui la jeune fille se porte bien, « courant et sautant dans tous les sens », note sa mère, qui tient tout de même à prévenir les autres parents, les exhortant à régulièrement vérifier la présence de tiques chez leurs enfants.

Source