in

Une nouvelle technique permet de transformer l’air sec du désert en eau !

Capture vidéo Youtube : UC Berkeley

L’un des plus grands défis de la civilisation dans les prochaines années sera de faire face aux pénuries d’eau. Si certains se penchent sur le dessalement de l’eau de mer, d’autres se tournent vers de nouvelles techniques – comme cette boîte, capable de récolter de l’eau même dans l’air le plus sec du désert, et ce sans avoir besoin d’électricité.

Tout ce dont ce dispositif a besoin, c’est de la lumière du Soleil. Le secret de cette boîte, créée par des équipes du MIT et de l’Université de Californie à Berkeley (États-Unis), réside dans les matériaux utilisés – un type spécial connu sous le nom de structure métallique-organique (MOF). Il s’agit d’une sorte de poudre composée de petits cristaux qui piègent les molécules d’eau quand la température baisse. Quand cette dernière augmente à nouveau, l’eau est libérée et repasse dans l’air. En pratique, la boîte capture de l’eau la nuit et lorsque vient le jour, l’eau vient se condenser sur les côtés de la boîte. Dans l’état actuel des choses, cette dernière ne permet pas d’avoir plus de quelques gorgées par jour. C’est du moins ce que montrent des premiers essais effectués dans le désert d’Arizona aux États-Unis. Des améliorations sont d’ores et déjà en cours.

boîte eau Berkeley
Crédits : Capture YouTube / UC Berkeley

À l’heure actuelle, le modèle est fabriqué à partir d’un zirconium métallique (par ailleurs très coûteux) et peut récolter environ 200 ml d’eau par kilogramme. Les chercheurs envisagent maintenant de se tourner vers une base en aluminium beaucoup moins chère qui pourrait capturer deux fois plus d’eau – jusqu’à 3 tasses d’eau par jour, soit environ la moitié des besoins journaliers d’un être humain. « Il y a eu un énorme intérêt à commercialiser cela, explique Omar Yaghi, responsable du projet. Plusieurs startups sont déjà engagées dans le développement d’un dispositif de collecte d’eau commerciale ». Le chercheur pense notamment aux régions sujettes à la sécheresse, ou aux différentes zones dans le monde où la qualité de l’eau est mauvaise.

Les chercheurs attendent maintenant avec impatience le prochain test sur le terrain. Le dispositif à base d’aluminium sera cette fois-ci testé à l’ouest du pays dans la vallée de la Mort, à la fin de l’été.

Source

Une nouvelle technique permet de transformer l’air sec du désert en eau !
Notez cette actu