in

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte au Mexique

Voici à quoi pouvait ressembler Acantholipan gonzalezi. Crédits : Acento Noticias

Une équipe de paléontologues annonce la découverte des restes d’une nouvelle espèce de dinosaure qui vivait il y a 85 millions d’années (Crétacé inférieur) dans l’actuel État de Coahuila, au Mexique. Elle vient d’être nommée Acantholipan gonzalezi. Le spécimen est le plus vieux dinosaure jamais trouvé dans la région.

Ces fossiles, l’équipe de paléontologues les analyse depuis plus de huit ans. Ils révèlent maintenant que ces ossements appartiennent à une espèce nouvelle, appartenant au groupe des nodosauridae – une famille de dinosaures à carapace qui parcourait la Terre entre la fin du Jurassique (de 163 à 145 millions d’années) jusqu’au Crétacé tardif (il y a entre 100 à 66 millions d’années). Les examens du fossile suggèrent que l’animal était un jeune spécimen, mais il n’était pas petit, mesurant près de 3,5 mètres de long et pesant plus d’une demi-tonne. Il s’agit d’un animal gigantesque qui ressemblait probablement à un croisement entre un alligator et une tortue géante. Il était également probablement herbivore et marchait sur ses quatre membres.

Ses restes comprennent une vertèbre arrière, une vertèbre de la queue, un morceau de côte, le dessous de l’humérus gauche, un cubitus supérieur gauche, la face inférieure du fémur gauche et un ostéoderme du thorax postérieur.

Les fossiles d’A. Gonzalezi diffèrent par ailleurs de ceux de ses parents proches – comme le nodosaure. Le cubitus, un os long trouvé dans l’avant de la patte, est par exemple beaucoup plus gros. Par ailleurs, on ne sait pas ce que faisait ce dinosaure dans la région à cette époque. « Il n’y avait pas de terre à Coahuila. C’est pourquoi nous n’avions trouvé aucun dinosaure de cette période ou avant cette date », explique Hector Rivera, l’un des paléontologues impliqués dans la découverte, lors d’une conférence de presse. « La question évidente est de savoir comment un dinosaure terrestre a été trouvé sur un terrain qui était autrefois un fond marin ». L’animal vivait probablement plus à l’intérieur des terres, dans une région qui est maintenant désertique, mais qui était à l’époque luxuriante et verdoyante. Ses os ont probablement été transportés par des rivières en aval vers la côte voisine.

Son nom, Acantholipan, vient du grec Acanthos pouvant être traduit par colonne vertébrale, et Lipan a été choisi en l’honneur d’une courageuse tribu apache qui habitait la région où le spécimen a été découvert.

Source

Une nouvelle espèce de dinosaure découverte au Mexique
Notez cette actu