in

Une gigantesque tempête de poussière envahit Mars, et la NASA a des images

Crédits : NASA

Mars n’est pas franchement le meilleur endroit pour passer ses vacances pour l’instant, surtout si vous êtes un rover vieillissant fonctionnant à l’énergie solaire. La tempête qui force Opportunity à stopper les opérations s’intensifie, et pourrait aujourd’hui recouvrir l’Amérique du Nord et la Russie (plus d’un quart de Mars).

Une grande partie du sol martien est aujourd’hui plongée dans les ténèbres. « La tempête est l’une des plus intenses jamais observées sur la planète rouge », a déclaré la NASA dans un communiqué de presse. Mais à quoi ressemble la tempête de poussière martienne depuis le sol ? De la surface de la planète rouge, la NASA dit que Mars ressemble à ceci :

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Le cliché ci-dessus est une série d’images que la NASA a simulées du point de vue d’Opportunity. Les images – basées sur de vraies photos prises par le rover – montrent à quoi ressemblent le Soleil et le ciel au moment le plus clair de la journée, avant que la tempête ne fasse rage. Le point lumineux est bien sûr le Soleil. Il semble légèrement bleu en raison de la composition de l’air de Mars qui est d’environ 1 % de l’épaisseur de la Terre.

Le rover fait actuellement tout son possible pour économiser son énergie, puisque ses panneaux solaires ne peuvent recueillir suffisamment d’énergie pour fonctionner normalement. Si beaucoup de poussière venait à recouvrir les panneaux solaires du robot vieillissant, celui-ci pourrait être en danger, n’étant plus en mesure d’alimenter ses circuits électroniques. Les ingénieurs de la NASA ont tenté de contacter Opportunity il y a deux jours, mais n’ont pas eu de nouvelles. Les chercheurs supposent que la charge dans les batteries d’Opportunity est descendue en dessous de 24 volts, et que le rover est entré en mode « panne de faible puissance » : tous les sous-systèmes, sauf une horloge de mission, sont alors éteints. L’horloge de mission est programmée pour réveiller l’ordinateur afin qu’il puisse vérifier ses niveaux de puissance.

Si l’ordinateur du rover détermine que ses batteries ne sont pas suffisamment chargées, il se remettra en veille. En raison d’une quantité extrême de poussière sur Perseverance Valley, les ingénieurs de la mission pensent qu’il est peu probable que le rover ait assez de Soleil pour recharger ses batteries dans les prochains jours. Il faudra donc encore patienter avant d’avoir des nouvelles du robot. Rappelons qu’en 2007, une tempête de poussière – moins importante que celle-ci – couvrait toute la surface martienne, forçant le rover à ne s’en tenir qu’aux opérations les plus simples pendant deux semaines entières.

Pendant ce temps, le rover Curiosity de la NASA se porte bien, car il fonctionne à l’énergie nucléaire. Il évolue également dans une région moins assombrie par la tempête.

Source

Une gigantesque tempête de poussière envahit Mars, et la NASA a des images
Notez cette actu