in

Quels secrets se cachent dans les toilettes personnelles de Kim Jong-un ?

Kim Jong-un
Crédits : FLickr / kikodoze

Si certains arrivent à se retenir ou s’arrêtent au bord de la route pour satisfaire un besoin naturel, d’autres ne peuvent pas se le permettre. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un aurait effectivement amené avec lui ses propres toilettes de sécurité à Singapour, à l’occasion de sa rencontre historique avec Donald Trump.

Selon le journal sud-coréen Chosun Ilbo, le leader nord-coréen serait arrivé à Singapour hier (11 juin) avec ses propres toilettes. En effet, il est dit que Kim Jong-un ne quitte jamais la maison sans prendre ses précautions, voyageant avec plusieurs toilettes chaque fois qu’il est sur la route, rapporte le site d’information Daily NK. Les commodités du dictateur nord-coréen comprennent un « pot de chambre » d’urgence dans sa Mercedes, selon ce rapport, ainsi qu’une « voiture toilette » désignée dans son cortège. Un autre dispositif de ce genre, conçu pour gérer les « terrains montagneux et la neige » peut également rejoindre la caravane du leader selon les besoins.

Alors que quiconque peut comprendre le fait de vouloir éviter à tout prix les toilettes publiques, le trône mobile de Kim Jong-un sert ici un objectif de sécurité nationale. Lee Yun-keol, un ancien membre d’une unité de la Garde nord-coréenne, a en effet déclaré au Washington Post que « les excrétions du chef de file contiennent des informations sur son état de santé et ne peuvent donc pas être laissées pour compte ». Comme l’indique Chosun Ilbo, les toilettes mobiles « empêchent les plongeurs d’avoir un aperçu des selles du chef suprême ».

Effectivement, « le tube digestif humain contient plus de cellules bactériennes qu’il n’y a de cellules dans tout le corps », explique à Livescience le docteur Jean-Pierre Raufman, gastro-entérologue à la faculté de médecine de l’Université du Maryland (États-Unis). Non seulement ce biome bactérien dense ressemble à une empreinte digitale qui contient l’ADN unique de l’intéressé, mais il peut aussi révéler les habitudes alimentaires de cette personne, et éventuellement ce que ne tolère pas celle-ci. Selon le médecin, analyser les selles du leader nord-coréen pourrait par exemple « révéler une carence en fer ». Des selles trop étroites pourraient également indiquer un blocage dans le côlon. D’autre part, la diarrhée persistante pourrait être un signe de maladie chronique comme le syndrome du côlon irritable ou la maladie de Crohn.

Quels secrets se cachent dans les toilettes personnelles de Kim Jong-un ?
Notez cette actu