in

Pour voyager plus sereinement, ces chercheurs travaillent à rendre les avions résistants au givre !

Crédits : Air Mobility Command

Dans le cadre d’un projet européen, des scientifiques élaborent des solutions pour rendre les avions capables d’éviter d’être atteints par le givre. Ces recherches tendent notamment vers plus de sécurité en avion.

Qu’on se le dise, le givre en hiver est un risque pour la sécurité en plein vol, et le dégivrage opéré avant le décollage occasionne souvent des retards. Un projet européen nommé PHOBIC2ICE planche justement sur cette question, et pense à terme pouvoir faire face au problème.

Des chercheurs de la Technology Partners Foundation située à Varsovie (Pologne) pensent qu’une des solutions peut être de couvrir la structure de l’avion avec des revêtements superhydrophobes. Ce type de revêtement contient des nanoparticules rendant l’aluminium hydrofuge, autrement dit “glaciophobe”. Ainsi, ces nanoparticules génèrent de petites pointes dans lesquelles l’air se coince, ce qui empêche tout simplement la formation de givre.

À Taufkirchen (Allemagne), le centre de recherche d’Airbus – également partenaire du projet – simule les conditions réelles de précipitations via un tunnel aérodynamique de givrage en bois. À l’intérieur, l’eau est pulvérisée et refroidie pour atteindre une température en dessous de zéro. Or, lorsque la température est négative, l’eau se transforme en glace au moment de heurter l’avion par un phénomène de surfusion.

Ainsi, les chercheurs allemands ont la mission de vérifier que les revêtements élaborés en Pologne sont efficaces contre la glace, mais également contre d’autres ennemis potentiels tels que le sable lors de tempêtes, ou encore les ultraviolets. Enfin, il est question d’améliorer la durabilité de ces revêtements, mais également de remplacer les méthodes de dégivrage actuelles. Cette dernière mission est assumée par Polytechnique Montréal (Canada), comme l’indique Jolanta Sapieha, professeure de science des matériaux, pour Euronews :

« Actuellement, on a des appareils pour projeter de la chaleur, mais ils ne sont pas performants, ils utilisent beaucoup de carburant et il y a aussi des produits chimiques nocifs qui sont utilisés pour enlever la glace. »

Sources : Weekly Observer

Pour voyager plus sereinement, ces chercheurs travaillent à rendre les avions résistants au givre !
Notez cette actu