in

Et vous, que faisiez-vous avant vos 3 ans ?

bébé s'intrroge
Et vous, que faisiez vous à 3 ans ? Crédits : AGrigorjeva / istock

Personne ne se souvient de ce qu’il s’est passé avant ses 3 ans et demi. Ce phénomène d’absence de souvenirs a été nommé par le célèbre psychothérapeute Sigmund Freud comme étant celui de l’amnésie infantile. La puissance de cette amnésie varie selon les personnes. En effet, certains peuvent ne plus se rappeler de rien avant l’âge de 6 ans.

Pourquoi les souvenirs de notre jeune enfance nous échappent-ils ?

Faisons tout d’abord un rappel des faits : le cerveau d’un humain contient environ 86 milliards de neurones, qu’il soit bébé ou adulte (des études récentes tendent à diminuer ce chiffre). Cependant, la grande différence est que les bébés sont capables de créer entre 700 et 1000 connexions synaptiques par seconde. Celles-ci vont ensuite permettre à leurs pensées de circuler. Il s’agit d’un véritable exploit car à la fin de l’adolescence, le cerveau arrête de créer le réseau de synapse. De fait, le cerveau des adultes, lui, ne créé plus rien et peut entièrement se consacrer à la gestion des souvenirs.

enfants jeu nature souvenirs
2 enfants qui apprennent et se forgent des souvenirs. Crédits : Pixabay / Pezibear

Pour comprendre la différence entre un adulte et un bébé, le professeur Paul Frankland et ses collègues ont mené une expérience sur des souris. Ils ont été capables de démontrer que c’est la création du réseau synaptique qui rend les souvenirs instables durant la petite enfance.

Ensuite, lorsque le professeur et son équipe ont placé des marqueurs sur les cellules cérébrales, ils se sont rendu compte que les nouveaux souvenirs remplaçaient sans cesse les anciens chez les jeunes souriceaux. Ils en sont alors arrivés à la conclusion que les souvenirs sont modifiés et rendus inaccessibles. Cette théorie vient proposer une nouvelle vision sur la mémoire infantile. En effet jusqu’à cette étude, on croyait que le cerveau des bébés n’avait simplement pas la capacité de créer des souvenirs, ou bien que la conscience de soi n’était pas assez développée chez l’enfant pour qu’il soit capable de se souvenir.

Cependant ces résultats viennent alimenter les travaux qui sont menés actuellement sur la mémoire, mais également les travaux sur la fabrication de faux souvenirs

Source

Articles reliés : 

Pourquoi oublions-nous certains de nos rêves ?

Il est possible d’implanter de faux souvenirs dans la mémoire d’une personne

Bientôt un implant cérébral qui booste la mémoire ?

Et vous, que faisiez-vous avant vos 3 ans ?
Notez cette actu