in

5 plantes que vous pouvez manger si vous êtes coincé dans la nature

main plante nature
Crédits : Pixabay

Vous préparez un petit séjour sauvage ou êtes perdus dans la nature ? Il faut le faire, de nos jours. Mais quand bien même, vous l’êtes, le besoin de se nourrir se fait ressentir. Selon l’environnement dans lequel vous évoluez, sachez qu’il existe des plantes et fleurs comestibles, et encore faut-il savoir les reconnaître. En voici quelques-unes.

Les massettes à larges feuilles (quenouilles)

Vous les retrouverez partout en France, principalement dans les eaux peu profondes des marais, des étangs et le long des bords des lacs. Les quenouilles sont reconnaissables à leurs fines tiges semblables à des épées et à leur tête fleurie et pelucheuse. Vous devez alors déterrer les racines et repérer les petites pousses pointues à l’extrémité. Ces parties féculentes sont les plus comestibles en automne et en hiver. Les cœurs de quenouilles – des pousses blanches tendres qui peuvent être mangées crues ou cuites – sont les plus savoureux en début d’été. Le goût est semblable à celui d’un concombre.

Crédits : Wikimedia Commons

Les trèfles

Trouver un trèfle à quatre feuilles est toujours un signe de bonne fortune – surtout si vous êtes coincé sans nourriture. Les trèfles (ou trifolium), identifiables par leurs feuilles, peuvent être trouvés sur les pelouses à peu près partout. Ils sont comestibles de la racine à la fleur, et vous pouvez les manger crus, bouillis et même sautés. Les feuilles ont un léger goût de petit pois vert. Les fleurs, elles, ont une saveur légèrement sucrée.

Crédits : mangagemu.wikia.com

Les pissenlits

Les pissenlits (l’espèce taraxacum) sont souvent considérés comme des fleurs envahissantes, mais notez que toutes les parties peuvent être mangées, de la fleur jaune aux racines en passant par les feuilles. Le pissenlit peut être consommé cru ou cuit, bien que les feuilles et les racines soient généralement amères lorsqu’elles sont ingérées crues, tandis que la fleur jaune est sucrée, et peut être utilisée pour faire du sirop (ou même du vin de pissenlit).

Crédits : pixabay.com

Figuier de barbarie

Vous les retrouverez en région PACA et en Corse. Le cactus figuier de barbarie (espèce Opuntia) est facilement identifiable par ses « feuilles » arrondies ou ses aiguilles brunâtres. Les coussins de cactus sont comestibles toute l’année et sont réputés pour leur qualité nutritive et pour l’eau qu’ils contiennent, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Il est important de peler et d’enlever soigneusement les épines de l’extérieur du pavé de cactus. Le fruit du figuier est également rempli de graines qui ont un goût prononcé – sorte de mélange entre le goût du kiwi et de la pastèque. Le meilleur moment pour manger le figuier de Barbarie est l’automne.

Crédits : Wikimedia Commons

La criste marine

Si vous êtes échoué sur la plage ou le long de la côte, essayez les cristes marines. Ses feuilles sont charnues et comestibles, et ont un goût anisé proche du fenouil. Les fleurs sont vert jaunâtre, et forment de larges ombelles. La criste marine pousse sur les falaises et les rochers du bord de mer. C’est l’une des rares plantes capables de survivre sur des rochers régulièrement atteints par les vagues. Vous pouvez par ailleurs les consommer crues ou cuites.

Crédits : Wikipedia

Source

5 plantes que vous pouvez manger si vous êtes coincé dans la nature
Notez cette actu